Le Service d’hématologie, 1er service accrédité « JACIE » en France

Reconnaissance officielle, l'homologation « JACIE » conforte le travail mené depuis trois ans par le personnel médical et paramédical du service d'hématologie. L'équipe a analysé les différentes étapes de la greffe de cellules souches hématopoïétiques chez l'adulte. Elle a construit et validé des procédures adéquates - de la visite avant la greffe jusqu'au déroulement de la greffe incluant les possibles complications- et assuré le suivi des patients avec pour objectif principal d'établir des procédures optimums pour une qualité de prise en charge exemplaire.

Reconnaissance officielle, l’homologation « JACIE » conforte le travail mené depuis trois ans par le personnel médical et paramédical du service d’hématologie. L’équipe a analysé les différentes étapes de la greffe de cellules souches hématopoïétiques chez l’adulte. Elle a construit et validé des procédures adéquates – de la visite avant la greffe jusqu’au déroulement de la greffe incluant les possibles complications- et assuré le suivi des patients avec pour objectif principal d’établir des procédures optimums pour une qualité de prise en charge exemplaire.

Le JACIE (Joint Accreditation Committee of International Society for Cellular Therapy and European Bone Marrow Transplantation) est l’office européen d’accréditation des centres de greffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH). Le 26 août 20004, le comité a attribué une accréditation de niveau 2 (sur une échelle allant de 1, accréditation sans recommandation, à six, pas d’accréditation) au service d’hématologie de l’hôpital Edouard Herriot. L’obtention du niveau 1 est accessible après correction des défauts mineurs qui ont été répertoriés et devrait être accordée au service dans les mois qui viennent.

Trois activités ont été passées au crible
– L’activité clinique et de greffe de CSH du service d’hématologie, où sont réalisées 30 à 40 allogreffes et 40 à 50 autogreffes de CSH par an.
– L’activité des laboratoires de Thérapie Cellulaire (la Banque de Cellules et de Tissus de l’Etablissement Français du Sang/Hospices Civils de Lyon et le Laboratoire de Greffe de CSH du Centre Léon Bérard), qui reçoivent les greffons de moelle osseuse, de sang ou de sang placentaire. Ces laboratoires vérifient leur qualité (bactériologie et nombre de CSH) et effectuent des cultures de cellules et des transformations du greffon
– Les centres de prélèvement (Centre de Santé de l’EFS et Unité de Cytaphérèses du Centre Léon Bérard) qui sont responsables des collectes de CSH par cytaphérèses chez les patients (180 à 200 cytaphérèses par an, dont 30 % pour notre service) ou les donneurs sains (30 à 40 cytaphérèses par an). Des lymphocytes peuvent également être prélevés chez des donneurs sains et constituent une activité de 20 à 30 prélèvements par an.

La visite d’accréditation s’est déroulée le 9 avril 2004. Le rapport a été reçu par l’équipe le 26 Août 2004.

Une accréditation déterminante puisque le Groupe Européen de Transplantation de Moelle et de Sang (European Blood and Marrow Transplantation [EBMT] Group) a indiqué qu’à partir de 2007-2008 seuls les centres de greffe accrédités JACIE pourraient continuer les allogreffes à partir de donneurs de CSH volontaires non-apparentés, du fait de la nécessité d’échanges internationaux. A Lyon, après l’hôpital Edouard Herriot, le programme d’accréditation JACIE est en cours de mise en place pour le Centre d’Allogreffes de CSH en pédiatrie à l’hôpital Debrousse.

Pour plus d’informations
Service d’hématologie – Hôpital Edouard Herriot  Pr Mauricette Michallet 04 72 11 74 02

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.