L’enfant et l’adolescent dans la société

Pour la première fois, Nantes accueille le congrès des sociétés médico-chirurgicales de pédiatrie du 4 au 7 juin 2008 à la Cité des Congrès de Nantes. La fin du XXe siècle a été marquée par un changement de vision de l'enfant par la société : le culte de l'enfant roi est ainsi né. Mais également de roi, l'enfant a pu devenir proie. Cette modification de la place de l'enfant dans la société a profondément transformé les soins qu'on lui apporte.

Pour la première fois, Nantes accueille le congrès des sociétés médico-chirurgicales de pédiatrie du 4 au 7 juin 2008 à la Cité des Congrès de Nantes. La fin du XXe siècle a été marquée par un changement de vision de l’enfant par la société : le culte de l’enfant roi est ainsi né. Mais également de roi, l’enfant a pu devenir proie. Cette modification de la place de l’enfant dans la société a profondément transformé les soins qu’on lui apporte.

Le congrès des sociétés médico-chirurgicales pédiatriques réunirz les sociétés françaises de pédiatrie (SFP), de chirurgie pédiatrique (SFCP) et d’orthopédie pédiatrique (SOFOP) avec pour fil conducteur « L’enfant et l’adolescent dans la société ». Pour réfléchir sur ce thème, d’autres groupes participeront à ce congrès : infirmières et puéricultrices, société française de dermatologie pédiatrique, société française d’odontologie pédiatrique.

Les soins de l’enfant sont maintenant abordés globalement. Ils ne doivent plus perturber le lien de l’enfant avec sa famille, avec la société, avec les éducateurs et les enseignants, avec ses activités ludiques et sportives. Ainsi, des concepts nouveaux, comme l’éducation thérapeutique, les soins culturels, les soins de supports sont apparus.

L’enfant est au centre des préoccupations de la société ; celle-ci se montre de plus en plus exigeante vis-à-vis des soignants qui prennent en charge ses enfants. Les soins pédiatriques sont de plus en plus complexes et performants, les modes d’explorations moins invasifs, les traitements nouveaux plus adaptés et plus efficaces. Tout cela est et doit rester accessible à tous les enfants au prix d’un effort social important. Le repérage des difficultés sociales est bien intégré à toutes les prises en charge. Aucun risque ne doit être pris pour l’enfant « roi ». Il sera largement question de l’évaluation de ce risque et des stratégies médicales qui en découlent.

Nantes associe les atouts de la Loire et de l’Océan tout proche. Après un passé difficile et douloureux, notre ville s’est rénovée de manière spectaculaire. La ville se rajeunit et se dynamise. C’est un message d’espoir. Son expansion démographique confirme son attrait et oblige les soignants de l’enfant à trouver des solutions au développement de la population pédiatrique.

Organisateur du congrès : Dr Georges Picherot, chef du service pédiatrie du CHU de Nantes

Programme consultable sur www.chu-nantes.fr (rubrique « actualités »)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.