Les 80 volcans d’Auvergne au patrimoine de l’humanité : le soutien du CHU de Clermont-Ferrand

Le Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand appuie le projet d’inscription de l’ensemble tectono-volcanique de la Chaîne des Puys et de la Faille de la Limagne au Patrimoine mondial de l’UNESCO, un paysage grandiose et emblématique de la planète. Ce projet s’inscrit dans la continuité des actions de protection et de valorisation menées sur ce site géologique majeur.

Le Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand appuie le projet d’inscription de l’ensemble tectono-volcanique de la Chaîne des Puys et de la Faille de la Limagne au Patrimoine mondial de l’UNESCO, un paysage grandiose et emblématique de la planète. Ce projet s’inscrit dans la continuité des actions de protection et de valorisation menées sur ce site géologique majeur.
Démarche collective et fédératrice, ce projet concerne tous les acteurs du territoire et c’est donc tout naturellement que le CHU de Clermont-Ferrand, 2e employeur de la région Auvergne et 1er employeur public, qui accueille chaque année plusieurs dizaines de milliers de patients et visiteurs, a souhaité s’associer au Département du Puy-de-Dôme pour promouvoir cette candidature.
Du 29 octobre au 30 novembre, un exposition de photographies est installée dans le hall du nouveau bâtiment du CHU Gabriel-Montpied, place Henri-Dunant à Clermont-Ferrand met en scène ces 80 volcans d’exception alignés sur une faille « piédestal ».
Les patients, leurs proches et les personnels du CHU sont invités à soutenir ce projet d’inscription en glissant dans les urnes les documents édités pour la circonstance et disponibles dans les halls d’entrée.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.