Les avantages des implants dentaires sur les ponts

Souvent, on peut avoir une dent manquante, pour la remplacer, deux solutions se présentent ; l’implant ou le bridge (pont). Pour choisir entre le pont ou l’implant, il faut au préalable connaître les avantages de chacun.

Souvent, on peut avoir une dent manquante, pour la remplacer, deux solutions se présentent ; l’implant ou le bridge (pont). Pour choisir entre le pont ou l’implant, il faut au préalable connaître les avantages de chacun.
Avantages de l’implant dentaire
L’implant d’une seule dent est indépendant des dents adjacentes et se traite seul. Il protège l’os qui risque de connaître un rétrécissement au fil des ans pour ne plus laisser place à un implant, s’il n’est pas fait très tôt. Il peut ressembler à une vraie dent et est esthétique. L’implant dure très longtemps à cause de son implantation sur la mâchoire sans demander l’appui des dents adjacentes.
Avantages du pont
Le pont ne nécessite pas un traitement très long, il se fait en quelques semaines. Il coûte moins cher. Dans le cas où les dents seraient très faibles et auraient besoin d’une couronne, le pont est recommandé.
Pourquoi opter pour un implant ?
Comparé au bridge, l’implant est la meilleure solution pour remplacer une dent perdue. En effet, le bridge, qui s’appuie sur les dents adjacentes, risque d’affaiblir l’os et de détruire ces dents au fil des ans. Par ailleurs, il ne ressemble pas souvent à une dent normale bien vraie qu’il y en a qui le sont. Avec un bridge, la gencive n’est pas visible lorsqu’on sourit. L’implant en matière de santé bucco-dentaire, procède à son amélioration tout en protégeant l’os maxillaire à long terme. Il coûte cependant très cher comparé au pont et le traitement demande une durée plus longue. L’implant est d’allure plus naturelle que le bridge. Ce sont toutes des solutions à long terme, mais l’implant dure plus longtemps tout en préservant la perte osseuse alors que le pont rétrécit l’os à long terme. Par exemple, un jeune qui opte pour le pont en remplacement de sa dent manquante peut avoir à le refaire dans sa vie, alors que s’il choisit l’implant, il n’aura plus à le faire dans sa vie. Il est nécessaire de prendre en compte tous ces facteurs avant de choisir entre ces deux solutions. Si on a un problème de choix après analyse, mieux vaudrait demander l’avis du chirurgien-dentiste.
Les dents étant très sensibles de même que l’hygiène bucco-dentaire, il est important de savoir les traiter en cas d’anomalies pour préserver une excellente santé bucco-dentaire. Pensez à faire les bons choix pour un avenir meilleur des dents.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.