Les CHRU partenaires de Géront’expo

Géront Expo-Handicap se tiendra du 8 au 10 mars 2005 à la Porte de Versailles à Paris, Hall 7.3. Organisé pour la première fois en 1997 par la Fédération Hospitalière de France, le salon s'affirme aujourd'hui comme LE rendez-vous des acteurs et prestataires de services du secteur sanitaire et médico-social et de tous les publics concernés par les problèmes de la personne âgée ou handicapée. 350 exposants présenteront leurs offres en matière d'équipements, de produits et de services. 12 000 visiteurs (professionnels et grand public) sont attendus. Au programme : exposés scientifiques et découverte des dernières innovations en matière de services, de traitements et de systèmes adaptés aux personnes dépendantes. Partenaires de Géront'expo, les CHRU partageront leur expertise dans le cadre de différents ateliers.

Géront Expo-Handicap se tiendra du 8 au 10 mars 2005 à la Porte de Versailles à Paris, Hall 7.3. Organisé pour la première fois en 1997 par la Fédération Hospitalière de France, le salon s’affirme aujourd’hui comme LE rendez-vous des acteurs et prestataires de services du secteur sanitaire et médico-social et de tous les publics concernés par les problèmes de la personne âgée ou handicapée. 350 exposants présenteront leurs offres en matière d’équipements, de produits et de services. 12 000 visiteurs (professionnels et grand public) sont attendus. Au programme : exposés scientifiques et découverte des dernières innovations en matière de services, de traitements et de systèmes adaptés aux personnes dépendantes. Partenaires de Géront’expo, les CHRU partageront leur expertise dans le cadre de différents ateliers.

Les CHRU principaux opérateurs et référents en gériatrie
Avec un total de 3,6 millions journées* passées dans leurs établissements pour personnes âgées dépendantes, une expertise en matière de gérontologie clinique, des programmes de recherche, de formation, d’éducation et de prévention sur les pathologies du vieillissement, un engagement au sein des réseaux ville-hôpital et une démarche pour améliorer la qualité de vie en maison de retraite, les CHRU comptent parmi les opérateurs et référents de premier plan en gériatrie. Partenaires de Géront’expo, ils interviennent dans de nombreuses conférences. Ainsi, Jean-Jacques Romatet, Directeur Général du CHU de Nice et membre du jury de la conférence de consensus « L’accompagnement des personnes en fin de vie et de leurs proches » sera le modérateur du colloque consacré aux soins palliatifs qui se tiendra jeudi 10 mars de 14h30 à 17h00 dans le cadre du Forum des Professions. A cette occasion, le Dr Jean Léonetti, député des Alpes Maritimes présentera les conclusions de la mission parlementaire de l’Assemblée nationale et le projet de loi sur les situations de fin de vie.

Les multiples facettes de l’engagement des CHRU dans l’amélioration de la vie et du confort des personnes âgées (articles publiés sur Réseau CHU)
A Angers, la gérontologie s’organise en 3 pôles une unité d’hospitalisation, une cellule d’évaluation et une formalisation des coopérations externes -Réf 149
Brest privilégie l’humanité dans son secteur gériatrique -Réf 479
Caen assure 900 consultations neurologiques par an pour trouble de la mémoire et étudie avec l’INSERM les liens entre anomalies du métabolisme cérébral et dégradation de l’état de santé – Réf. 332
– Pour mieux lutter contre la maladie d’Alzheimer 32 établissements du Nord-Pas-de-Calais dont le CHU de Lille ont créé Méotis, premier réseau régional de la mémoire agréé en France – art 546
– A l’écoute de la personne âgée, les référents-soignants de Reims conçoivent un projet de vie adapté à ses attentes et à son environnement familial. – Réf 185
Rennes fait partie des quatorze établissements français qui disposent d’un centre mémoire de ressources et de recherche – Réf. 435
– L’hôpital Bretonneau, nouvel hôpital de gériatrie de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, a accueilli ses premiers patients le 5 juillet 2001 – Réf 105
– Pionniers, Strasbourg (1999) et Grenoble (1998) ont créé les premières unités mobiles de gériatrie. A la demande des services d’urgence, l’équipe de gériatres, ergothérapeutes et infirmiers se rend sur place pour effectuer un diagnostic de la personne âgée, définir en concertation le meilleur mode de prise en charge et éviter une hospitalisation inappropriée.

Données démographie du 3ème âge
En 2003, le nombre total des personnes retraitées est estimé à 13,2 millions de personnes.
Au 1er janvier 2004, les personnes de 65 ans et plus représentent 16,2% de la population totale soit 10,04 millions. Leur nombre va continuer à croître dans les années à venir : à l’horizon 2050, plus d’une personne sur trois aura plus de 60 ans contre une sur cinq en 2000.
Selon les projections de l’Insee, de 2000 à 2040, le nombre des aidants (membres de la famille, amis…) devrait augmenter deux fois moins vite (+10%) que le nombre de personnes âgées dépendantes (+25%).

Les problèmes de santé liés à l’âge
Les personnes âgées ont un taux de recours aux soins supérieur aux autres groupes de population. Elles souffrent principalement de pathologies cardiovasculaires, de troubles du métabolisme, d’affections ostéo-articulaires, de troubles du sommeil, de déficit auditif et visuel et de perte d’autonomie (difficultés pour se déplacer, pour faire sa toilette, douleurs…). Le grand âge est aussi lié à l’apparition de pathologies chroniques, cognitives et psychiques, principalement la maladie d’Alzheimer. D’autres maladies altèrent les grandes fonctions et la qualité de vie des personnes vieillissantes : l’ostéoporose, la dénutrition, l’état bucco-dentaire…

Les chutes représentent aussi un risque majeur et sont la cause de 20 000 décès chaque année. Autre menace : la violence et la maltraitance dont on ignore l’ampleur exacte. Seul indice : l’augmentation des signalements qui témoigne d’une nouvelle prise de conscience.

*Annuaire des CHRU 2004

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.