Les CHU : experts ressources de la Paris Healthcare Week

40 interventions, 15 CHU représentés, la Paris Healthcare Week 2017 fait la part belle aux hôpitaux universitaires. Forts de leur triple mission de soins, d'enseignement et de recherche, les CHU prendront la parole du 16 au 18 mai durant les événements qui vont rythmer le grand rendez-vous annuel des Hospitaliers.
40 interventions, 15 CHU représentés, la Paris Healthcare Week 2017 fait la part belle aux hôpitaux universitaires. Forts de leur triple mission de soins, d’enseignement et de recherche, les CHU prendront la parole du 16 au 18 mai durant les événements qui vont rythmer le grand rendez-vous annuel des Hospitaliers. 
Lors des Conférences de la FHF, les CHU aborderont des thèmes très actuels comme le défi des pathologies du grand âge. Ils s’exprimeront sur leur conception des soins et de l’accompagnement qui doivent concilier bonnes pratiques et les valeurs éthiques ; une question cruciale quand les statisticiens prévoient qu’un Français de plus de 65 ans sur quatre sera touché par la maladie d’Alzheimer en 2020.
Les CHU se positionneront également sur les enjeux de l’accessibilité universelle qui fonde le modèle social et républicain de la France. Alors que s’élaborent les projets médicaux de territoire des GHT, les CHU présenteront leur vision de l’art du management et de la coopération. Conviés à témoigner sur l’usage des nouvelles technologies appliquées à la santé, ils feront découvrir leurs expériences les plus avant-gardistes. Sur un stand dédié à la pédagogie active, le CHU d’Amiens déclinera cet enseignement high tech à travers 3 formations dispensées au SimuSanté, le plus grand centre européen polyvalent de simulation en santé. Les CHU sont d’ailleurs très nombreux à explorer les possibilités offertes par la réalité virtuelle appliquée à l’enseignement et aux soins. 
Etablissements de référence plébiscités dans le monde entier, les CHU se lancent au-delà des frontières de l’hexagone. Ils présenteront leurs ambitions internationales sous la bannière de « France University Hospitals ». Enfin, ils entraineront les visiteurs encore plus loin avec des exposés sur les soins et la conquête spatiale.
L’Espace de la Recherche et de l’Innovation, co-organisé par le Comité National de Coordination de la Recherche et la FHF, ancrera quant à lui son programme dans la nouvelle réalité des GHT. Les CHU ont été conviés à détailler leurs stratégie de territoire qui vise à rassembler tous les acteurs de la recherche hospitalière. Les focus seront consacrés aux dernières avancées mises au point par leurs équipes.
Invités prestigieux des agoras, les CHU sont sollicités sur un éventail de problématiques liées au management hospitalier dans sa partie administrative, technique et logistique. Ils reprendront les initiatives déployées dans leurs établissements concernant le travail en réseau soutenu par des systèmes informatiques de partage de données, la conduite de changements, les nouvelles solutions pour des admissions sans délai d’attente, l’association des patients aux mutations de l’hôpital, la qualité de vie pour les usagers et les soignants, l’éthique de l’e-santé…
Le village des architectes proposera notamment un observatoire des programmes immobiliers des hôpitaux psychiatriques d’hier, d’aujourd’hui et en projets à l’occasion de la sortie de l’ouvrage « Architecture pour la psychiatrie de demain »*
Quant au Salon Infirmier, il a sollicité les professionnels exerçant en CHU pour qu’ils évoquent leur métier, les dernières techniques ainsi que les problèmes de déontologie qui accompagnent certaines prises en charge.
A travers une quarantaine d’interventions les CHU offriront un panorama des meilleurs soins et de leur process. Le fil rouge de tous ces exposés reste le souci de partager des best practices et de créer une émulation autour d’elles au service d’un parcours de santé du patient plus fluide et plus lisible.
*Ouvrage collectif sous la direction de Yann Bubien et Cécile Jaglin Grimonprez, Presses EHESP 2017

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.