Marisol Touraine « Les CHU, fierté du modèle social de notre pays ». Verbatim et vidéo

Marisol Touraine a marqué, par ses éloges et son engagement auprès des CHU, l'ouverture des 15èmes Assises nationales hospitalo-universitaires, ce 8 décembre 2016 à Toulouse.
Marisol Touraine a marqué, par ses éloges et son engagement auprès des CHU, l’ouverture des 15èmes Assises nationales hospitalo-universitaires, ce 8 décembre 2016 à Toulouse.
"Je veux vous dire ma reconnaissance ", "Je veux vous dire la confiance que je place en votre capacité à réorganiser, à prendre des risques, à imaginer et à inventer ce que sera le CHU de demain","Je veux vous dire la fierté que les CHU soient français", "Vous êtes l’une des forces, l’une des fiertés du modèle social de notre pays"… C’est avec ces idées forces et ces éloges à l’adresse du travail accompli par les CHU que Marisol Touraine (lien avec la vidéo) a conclu la séance inaugurale de ces 15èmes Assisses nationales hospitalo-universitaires, à Toulouse jeudi 8 décembre 2016.
Ce grand rendez-vous avec les dirigeants hospitaliers a aussi été l’occasion pour la ministre de la Santé de revenir sur le bilan de ses quatre années à la tête des autorités sanitaires du pays. Un bilan riche en réformes sur la réorganisation du système hospitalier : de la création des Groupements hospitaliers de territoire (GHT) au plan de modernisation des établissements en passant par l’accompagnement de la révolution numérique. La ministre a tenu à saluer à cette occasion "les deux millions de femmes et d’hommes " qui travaillent pour la santé des Français et tout particulièrement "ce million" parmi eux au sein des établissements hospitaliers. Elle a également remercié les CHU des efforts consentis pour le redressement du budget de la sécurité sociale. "Le rétablissement des comptes sociaux vous doit beaucoup", a-t-elle souligné.
Pr Dubois-Randé : "Une exigence de qualité non négociable"
Une allocution largement applaudie faisant échos aux messages de mobilisation et d’engagement portés par les hauts représentants des CHU au fil de la matinée. "Les CHU restent l’excellence avec une exigence de qualité non négociable", a déclaré le Pr Jean-Luc Dubois-Randé, Président de la Conférence des doyens d’université. Il a rappelé les atouts du modèle français du CHU et la nécessité d’une réflexion coordonnée pour les promouvoir à l’international. Le chef de fil des doyens a aussi évoqué le futur des CHU en prise avec l’essor de l’économie numérique et la "chance" que représentent les Groupements hospitaliers de territoires (GHT) pour "la gradation des soins et de l’enseignement".
Jean-Pierre Dewitte : "Les CHU sont l’avenir de notre système de santé"
"L’avenir de notre système national de santé, ce sont les CHU", a de son côté insisté Jean-Pierre Dewitte, président de la Conférence des directeurs généraux. Le directeur général du CHU de Poitiers a évoqué dans ce contexte les attentes fortes des 35 000 agents hospitaliers qui " nous interpellent souvent sur le sens des efforts consentis ". Et d’interpeller à son tour par un clin d’œil le gouvernement au nom des CHU : "nous souhaitons un traitement personnalisé".
Pr Michel Claudon, "Fier d’être CHU"
"Fier d’être CHU", c’est en ces termes que Michel Claudon, président de la Conférence des directeurs de Commission médicale d’établissement (CME) a introduit ses propos, appelant de ses vœux "un CHU reconnu nationalement et internationalement, conforté dans son dynamisme de recherche et porteur d’une nouvelle éthique". Evoquant le "New Deal" au cœur des enjeux de ces 15èmes Assises, il s’en est remis pour conclure aux propos du Président Roosevelt relatifs au New Deal historique : "La seule limite à nos réalisations de demain, ce sont nos doutes d’aujourd’hui".
Salle comble et un public mobilisé aux 15èmes Assises nationales hospitalo-universitaires
Yann Bubien, vice-président de la Conférence des directeurs généraux de CHU et  coordonnateur  de ces Assises, s’est pour sa part félicité de la qualité de ces interventions et remercié de "la confiance" qu’ils ont placée en lui, le Pr Jean-Luc Dubois-Randé, le Pr Michel Claudon et M. Jean-Pierre Dewitte pour l’organisation de cet événement. 
Betty Mamane

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.