Les CHU soutiennent la campagne de don de moelle osseuse

Du 15 au 21 septembre 2008, les CHU relaient les messages d'incitation au don de moelle osseuse émis par l'Agence de la biomédecine. Ils feront défiler sur la page d'accueil de leur site internet les bandeaux des super héros détenant le pouvoir de sauver la vie et sensibiliseront le public à la nécessité d'accomplir ce geste de solidarité.

Du 15 au 21 septembre 2008, les CHU relaient les messages d’incitation au don de moelle osseuse émis par l’Agence de la biomédecine. Ils feront défiler sur la page d’accueil de leur site internet les bandeaux des super héros détenant le pouvoir de sauver la vie et sensibiliseront le public à la nécessité d’accomplir ce geste de solidarité.

L’engagement des CHU aux côtés de l’Agence de la biomédecine est justifié par leur quasi monopole en matière de prélèvement et de greffe de moelle osseuse et par l’excellence des soins et du suivi assurés par leurs équipes hospitalo-universitaires auprès des patients hospitalisés en onco-hémathologie pédiatrique ou en hématologie adulte.

« Exclusivement réalisés dans des centres universitaires, le prélèvement et la greffe de moelle osseuse mobilisent les équipes les plus pointues de nos établissements souligne Paul Castel, Président de la Conférence des Directeurs Généraux de Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires et Directeur Général des Hospices Civils de Lyon. Dernier espoir thérapeutique, la greffe de moelle osseuse doit satisfaire aux critères très stricts de compatibilité entre donneurs et receveurs. Pour augmenter les chances de trouver une personne possédant une carte génétique très proche de celle du malade, il est nécessaire d’accroître le nombre de donneurs potentiels. Or la France comptabilise moins d’inscriptions que d’autres pays européens notamment l’Allemagne. Solidaires de l’Agence de la biomédecine, les centres hospitaliers régionaux et universitaires se mobilisent pour stimuler le don de moelle osseuse et s’engagent à relayer largement la campagne de l’Agence de la biomédecine qui se déroulera du 15 au 21 septembre 2008. »

Pour en savoir plus
www.dondemoelleosseuse.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.