Les comptes du CHR Metz-Thionville pour la quatrième fois certifiés sans réserve

Pour la quatrième année consécutive, les comptes du Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville ont été certifiés sans réserve, ni observation pour l’exercice comptable 2017. Associée aux bons résultats de gestion enregistrés par le CHR Metz-Thionville en 2017 (excédent consolidé de 6,7 M€), cette certification vient renforcer la crédibilité de l’établissement vis-à-vis de ses partenaires, notamment institutionnels et bancaires.
Pour la quatrième année consécutive, les comptes du Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville ont été certifiés sans réserve, ni observation pour l’exercice comptable 2017. Associée aux bons résultats de gestion enregistrés par le CHR Metz-Thionville en 2017 (excédent consolidé de 6,7 M€), cette certification vient renforcer la crédibilité de l’établissement vis-à-vis de ses partenaires, notamment institutionnels et bancaires.
Fruit d’une mobilisation très large au sein du CHR Metz-Thionville, et d’un partenariat solide noué avec les équipes de la Trésorerie hospitalière, le processus de certification des comptes vise notamment à attester de la régularité et de la sincérité des opérations comptables effectuées par l’établissement. Ces résultats témoignent ainsi de la bonne qualité comptable de la gestion du CHR Metz-Thionville et du maintien de la dynamique de contrôle interne déployée au sein du CHR.  

Un gage de fiabilité et de bonne gestion

«A l’instar des années précédentes, la direction générale et toutes les directions fonctionnelles du CHR MetzThionville concernées ont accompagné très activement la démarche de certification, faisant le choix d’une conduite en interne par la direction des finances. Son partenariat avec le trésor public est un des éléments ayant largement contribué à la réussite de cette démarche. Confiante tout au long du processus, je considère que l’absence de réserve demeure une bonne nouvelle car elle est un gage de fiabilité», s’est félicitée Marie-Odile Saillard, directrice générale du CHR.

Une démarche de certification depuis 2013

Cette nouvelle certification sans réserve annoncée  par le cabinet de commissariat aux comptes Grant Thornton, à l’occasion du Conseil de Surveillance du CHR Metz-Thionville du  29 juin dernier, couronne les efforts consentis par l’établissement depuis qu’il s’est engagé dans la démarche de certification en 2013. D’un budget de 548 millions d’euros annuels, le CHR Metz-Thionville a fait partie de la première vague de 31 établissements devant mener à bien ce processus en conformité avec la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST). 
Loin de considérer cette certification comme un aboutissement, le CHR Metz-Thionville entend continuer à parfaire ses procédures de contrôle interne, dans une logique d’amélioration permanente et continue de la qualité de ses comptes. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.