Les Conférences réitèrent leur demande:un taux de T2A de 40% pour 2006

Alors que le Ministre de la Santé, sur proposition du Conseil de l'Hospitalisation, va arrêter dans les jours qui viennent le taux de T2A pour les budgets hospitaliers publics 2006, l'ensemble des Conférences confirme, avec insistance, leur demande de voir augmenter ce taux de 25% en 2005 à 40% en 2006.

Alors que le Ministre de la Santé, sur proposition du Conseil de l’Hospitalisation, va arrêter dans les jours qui viennent le taux de T2A pour les budgets hospitaliers publics 2006, l’ensemble des Conférences confirme, avec insistance, leur demande de voir augmenter ce taux de 25% en 2005 à 40% en 2006.

Une progression inférieure serait de nature à freiner la modernisation de l’Hôpital Public, à démotiver les acteurs qui se sont engagés dans la Réforme de la Gouvernance, à aller à l’encontre de l’objectif, pourtant réaffirmé par le Parlement, de la recherche d’une convergence tarifaire Public-Privé.

Ce serait enfin un coup porté au processus d’amélioration de la qualité des soins dans le secteur public.

Le Président de la Conférence des Directeurs Généraux de CHRU
Paul CASTEL
03.88.11.61.68

Le Président de la Conférence des Présidents de CME de CHU
Professeur Pierre FUENTES

Le Président de la Conférence des Présidents de CME de C.H.
Docteur Francis FELLINGER

Le Président de la Conférence des Directeurs de C.H.
Angel PIQUEMAL

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.