Les Conversations de Salerne* : construire l’euro-méditerranée de la santé

Le cycle de rencontres les « Conversations de Salerne » est ambitieux : Initier en Méditerranée une dynamique d'échanges et de dialogues culturels sur les enjeux contemporains de la santé publique, à Marseille et dans les métropoles bordant la « Mare Nostrum ». La prochaine « Conversation » se tiendra à Beyrouth le 26 et le 27 novembre prochains sur le thème "Salut et santé. Religions et spiritualité à l'hôpital en méditerranée".

Le cycle de rencontres les « Conversations de Salerne » est ambitieux : Initier en Méditerranée une dynamique d’échanges et de dialogues culturels sur les enjeux contemporains de la santé publique, à Marseille et dans les métropoles bordant la « Mare Nostrum ». La prochaine « Conversation » se tiendra à Beyrouth le 26 et le 27 novembre prochains sur le thème « Salut et santé. Religions et spiritualité à l’hôpital en méditerranée ».

Première action déployée dans le cadre du volet euro-méditerranéen de Santé e(s)t culture(s), les « Conversations de Salerne » interrogent la place de la culture et de l’humain dans les systèmes de santé. Soucieuses de rapprocher les peuples d’un même bassin de vie, ces rencontres pluridisciplinaires amorcent un échange autour des problématiques contemporaines de la santé et créent un espace public où usagers, étudiants, chercheurs et professionnels sont invités à débattre sur les enjeux de société que sont la médecine et la santé en Méditerranée et sur les questions existentielles individuelles soulevées par la confrontation de l’être à sa maladie.

Les Conversations de Salerne, rencontres euro-méditerranéennes Santé e(s)t culture(s) s’inscrivent dans le cadre de l’avènement de Marseille, capitale européenne de la Culture en 2013. Elles sont pilotées par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille en partenariat avec Marseille-Provence 2013, l’Université de la Méditerranée et huit CHU du pourtour méditerranéen : Alexandria Main University Hospital, Alexandrie – Egypte, CHU de Bab-El-Oued, Alger – Algérie, Hôpital Vall d’Hébron, Barcelone – Espagne, Azienda Ospedaliera Universitaria, Università degli studi di Genova, Gênes – Italie, Centre Hospitalier Ibn Sina, Rabat – Maroc, CHU Charles Nicolle, Tunis – Tunisie, Université Saint-Joseph, Beyrouth, Liban.

Les prochaines Convesations de Salerne aborderont les questions d' »Alimentation méditerranéenne et santé publique ». Elles se dérouleront le 28 mai 2011 à Marseille

En savoir plus sur les conversations de Salerne

*L’école de Salerne ou la « Cité Hippocratique »
« L’Ecole de Salerne en Italie du sud a reçu dès le 9e siècle des étudiants de toute l’Europe et du pourtour méditerranéen ; elle fut fondée a une date incertaine mais selon la tradition, par quatre maîtres professant chacun dans sa langue : Salernus en latin, Pontos en grec, Adela en arabe et Helinus en hébreu » Michèle Porte, Mémoire de la science, Volume II, La naissance du mètre, l’invention du vide, 1988.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.