Les dix ans de la Cavale Blanche

Le 8 janvier 1996, l'hôpital de la Cavale Blanche ouvrait ses portes ! « Ce nouveau pôle de vie allait bouleverser l'aménagement urbain de Brest en créant ex-nihilo un complexe hospitalier digne du 21ème siècle, à la pointe de la Bretagne. » commente Louis Rolland, Directeur Général. En 2006, le CHU s'affirme comme un atout essentiel pour l'agglomération « Avec l'océanographie, les sciences et technologies de l'information et de la communication, il constitue l'épine dorsale du dispositif de recherche et développement brestois. » constate avec fierté François Cuillandre, Maire de Brest.

Le 8 janvier 1996, l’hôpital de la Cavale Blanche ouvrait ses portes ! « Ce nouveau pôle de vie allait bouleverser l’aménagement urbain de Brest en créant ex-nihilo un complexe hospitalier digne du 21ème siècle, à la pointe de la Bretagne. » commente Louis Rolland, Directeur Général. En 2006, le CHU s’affirme comme un atout essentiel pour l’agglomération « Avec l’océanographie, les sciences et technologies de l’information et de la communication, il constitue l’épine dorsale du dispositif de recherche et développement brestois. » constate avec fierté François Cuillandre, Maire de Brest.

Les déplacements ne sont pas les moindres des évolutions induites par son implantation au nord-ouest de la métropole poursuit le Président du Conseil d’Administration : « un axe fort de transport en commun reliant l’Hôpital de la Cavale Blanche à l’Hôpital Morvan et au centre ville et desservant le quartier de Bellevue et différents pôles universitaires, a permis de tenir compte des nouvelles attentes des brestois en matière de déplacement sur ce secteur de la ville et d’intégrer à celle-ci la nouvelle dynamique créée par le nouvel établissement. (…) ».

Aujourd’hui, le succès est au rendez-vous. Une activité en nette progression depuis 1996 : plus de 3 000 admissions supplémentaires, disciplines médicales et chirurgicales confondues pour un total annuel en 2005 de 47 000 entrées, environ 2 500 interventions chirurgicales de plus pour un total aujourd’hui de 10 000 interventions annuelles, une explosion du nombre de venues en consultations et soins externes, une très forte augmentation du nombre de passages aux Urgences (de 30 000 à plus de 40 000 en 10 ans)… L’envers de la médaille, car il en faut toujours un : des déplacements longs pour le personnel, la difficile régulation thermique des espaces vitrés et la nécessité d’améliorer le stationnement et l’accueil des personnes handicapées…

Désormais, la problématique n’est plus de donner de l’oxygène au CHU. « Dans un contexte fort de restriction budgétaire, il faut impérativement concilier (ou réconcilier) les différentes logiques (logique médicale, logique de gestion, logique du patient, du client diront certains) et donc réadapter son fonctionnement et réinventer son organisation. » déclare Jean Urvois, Directeur de l’Hôpital de la Cavale Blanche

Historique
L’hôpital pavillonnaire Morvan, édifié en 1934 sur un terrain de 7 ha en lisière de l’agglomération brestoise, fut promu Centre Hospitalier en 1960 puis Centre Hospitalier Régional en 1966. Labellisé CHRU la même année avec la création d’une faculté de médecine à proximité, l’établissement connaîtra un bel essor. Mais le développement des disciplines spécialisées, l’augmentation des équipements notamment en plateau technique, la croissance exponentielle du personnel non médical et du personnel médical nécessitent des surfaces supplémentaires. En 1975, décision est prise de construire un nouveau site sur un terrain de 22 ha à la Cavale Blanche. Durant 8 mois, 250 médecins, techniciens, administratifs participent à l’élaboration d’un document de 1 200 pages !
Résultat : le projet visionnaire de l’architecte Henri Chauvet. L’hôpital est pensé pour offrir au malade les conditions d’un séjour confortable (douches individuelles, lits électriques, cafétéria, boutique…) et au personnel, un cadre de travail agréable (locaux fonctionnels, circulations facilitées…). Sont privilégiés l’échelle humaine des bâtiments, leur insertion dans l’environnement, la proximité des services les uns par rapport aux autres, le caractère aéré et lumineux grâce aux patios ainsi que l’organisation des volumes : ni trop compacts ni trop éclatés malgré les 10 300 m² de plancher.
L’Hôpital de la Cavale Blanche s’est ouvert 20 ans après le choix du terrain et 13 ans après la sélection du cabinet d’architecte !

D’après le dossier « Les 10 ans de la Cavale Blanche » publié dans le n°45, juillet 2006 de Pulsations, journal interne du CHU de Brest.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.