Les documentalistes hospitaliers en congrès 19-20 novembre 2015

«L'expertise du documentaliste hospitalier à travers ses pratiques professionnelles, en marche vers la pédagogie réflexive» tel sera le thème des 28e Journées de formation, les 19 et 20 novembre 2015 à Paris organisées par le Réseau National des Documentalistes Hospitaliers (RNDH). 200 professionnels du monde hospitalier et de la santé sont attendues. A l’ére de l'économie du savoir, le web et nouvelles technologies occupent une place de premier plan.
«L’expertise du documentaliste hospitalier à travers ses pratiques professionnelles, en marche vers la pédagogie réflexive» tel sera le thème des 28e Journées de formation, les 19 et 20 novembre 2015 à Paris organisées par le Réseau National des Documentalistes Hospitaliers (RNDH). 200 professionnels du monde hospitalier et de la santé sont attendues. A l’ére de l’économie du savoir, le web et nouvelles technologies occupent une place de premier plan. C’est sur la toile et dans les multiples bases de données que sont diffusées toutes les publications. Pour apprendre à surfer sur ces fonds quasiment insondables, la compétence des documentalistes est plus que jamais nécessaire. Organiser, hiérarchiser les résultats et accompagner les étudiants et les professionnels pour qu’il ne se perdent pas dans ces marées de connaissances. Ainsi se définissent les nouvelles missions d’une profession qui vise l’excellence au service des utilisateurs.
Durant ces deux jours, les documentalistes vont réfléchir au développement du Web sémantique, nouvelle méthode d’échange de données présentes sur les pages Web. Cette amélioration du contenu des pages en leur donnant un sens, permet une interprétation automatique. Ces données sont alors inscrites dans un réseau d’informations structurées, disponibles et facilement réutilisables. Les enjeux pour les bibliothèques et centres de documentation sont multiples à commencer par une exploitation plus fine des données, une plus grande visibilité dans le signalement des collections et donc une meilleure présence des informations en ligne.
Le documentaliste, acteur pédagogique
Les organisateurs ont également souhaité mettre en valeur le travail pédagogique du documentaliste, pédagogie active et pédagogie réflexive. Les participants réfléchiront à la manière dont les documentalistes peuvent encourager la réflexivité des étudiants, des utilisateurs et des praticiens, notamment en les aidant à développer un sens « autocritique » dans leur démarche de recherche, en leur apprenant à questionner leur approche, leur pratique…
Dans cette perspective, les documentalistes seront amenés à proposer de nouvelles initiatives pédagogiques : par exemple des ateliers de formation de plus en plus « spécialisés » et « personnalisés » en phase avec l’identification des besoins de l’utilisateur.
L’aide à l’acquisition de savoirs est la valeur ajoutée du Centre de documentation et justifie sa participation aux programmes de formation, notamment dans le domaine paramédical : dans la formation des infirmières, dans la collaboration entre documentalistes et enseignants et dans le domaine médical, en contribuant à l’élaboration des programmes de Développement Professionnel Continu Médical (DPC) …
Lors de ces journées, les documentalistes pourront également s’initier ou se perfectionner à la conception d’une carte mentale, se familiariser à l’utilisation de logiciels de références bibliographiques (avec Zotero et EndNote) et approfondir la conception/structuration de leur système de veille.
Consulter le programme sur le site de l’Association  http://www.rndh.fr
En savoir plus sur le Réseau National des Documentalistes Hospitaliers (RNDH) 
Fondé en 1991, le RNDH est la première association française regroupant des documentalistes hospitaliers ou des personnes exerçant des fonctions documentaires dans le domaine de la santé.
Composé à l’origine d’une vingtaine de participants, ses effectifs et ses activités ont constamment évolué. En 1998, le RNDH se constitue en association loi 1901. Il rassemble actuellement près de 300 adhérents.
Les établissements d’appartenance des documentalistes sont en majorité les Centres Hospitaliers, les CHU puis les différents centres hospitaliers (généraux, psychiatriques, privés, etc.) et d’autres organismes de santé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.