Les Documentalistes Hospitaliers en congrès national les 30 sept et 1er oct 2010

Vigies de l'information en santé et de l'actualité des établissements de soins, les documentalistes hospitaliers se retrouveront en congrès annuel les 30 septembre et 1er octobre 2010 autour du thème « Documentaliste hospitalier : metteur en scène de l'invisible - de la recherche de l'information dématérialisée et multi-canal, à sa diffusion personnalisée». Au programme de cette 23ème rencontre nationale : des sujets d'actualité comme l'e-réputation ou la veille sur twitter seront étudiés. Il sera également question d'optimisation économique des ressources documentaires, des aspects juridiques du droit de copie et de l'évaluation des produits documentaires numériques. Armelle Martin, présidente du réseau national des documentalistes hospitaliers, rappelle les enjeux d'une profession encore méconnue du grand public et les défis auxquels elle est confrontée chaque jour.

Vigies de l’information en santé et de l’actualité des établissements de soins, les documentalistes hospitaliers se retrouveront en congrès annuel les 30 septembre et 1er octobre 2010 autour du thème « Documentaliste hospitalier : metteur en scène de l’invisible – de la recherche de l’information dématérialisée et multi-canal, à sa diffusion personnalisée ». Au programme de cette 23ème rencontre nationale : des sujets d’actualité comme l’e-réputation ou la veille sur twitter seront étudiés. Il sera également question d’optimisation économique des ressources documentaires, des aspects juridiques du droit de copie et de l’évaluation des produits documentaires numériques. Armelle Martin, présidente du réseau national des documentalistes hospitaliers, rappelle les enjeux d’une profession encore méconnue du grand public et les défis auxquels elle est confrontée chaque jour.

Réseau CHU : Avez-vous une idée du nombre d’articles dédiés aux questions de santé et publiés chaque jour sur le web ?
Armelle Martin Les outils disponibles sur Internet donnent accès à des sources gigantesques d’information : sites Web, moteurs de recherche, listes de discussion, forums, bibliothèques numériques… Il n’est pas possible d’en déterminer le nombre. Une chose est certaine, leur tri requiert l’expertise d’un professionnel : le documentaliste. Son rôle est fondamental dans l’organisation et la diffusion de l’information. Il prépare le terrain, fait gagner du temps à l’utilisateur en effectuant une présélection des documents et des ressources qu’il s’agisse de thèmes précis, de synthèse ou de revue générale. Il interroge les bases de données, explore l’internet… en fait, il assure une veille permanente et fournit régulièrement des profils adaptés à la demande exprimée. Il permet ainsi à l’utilisateur d’orienter son travail de manière plus efficace et plus rapide.
Le documentaliste remplit aussi une mission pédagogique : il forme l’utilisateur à la méthodologie de recherche et aussi à l’utilisation d’outils documentaires spécialisés (logiciels de biliographie, bases de données…), afin de participer à améliorer son autonomie et son esprit critique, dans ce domaine.

En ces temps de contraintes budgétaires quels sont les défis de la profession ?
Armelle Martin Il reste encore à faire reconnaître à l’hôpital, l’atout stratégique que représente une documentation performante et gérée par un professionnel de l’information/documentation. Elle est mise en place dans la plupart des établissements, mais demeure souvent méconnue et « invisible ».
Il faut aussi promouvoir notre apport en interne car l’expertise documentaire (fiabilité, exhaustivité des infos) doit servir l’ensemble des professionnels du monde hospitalier : professionnels de santé, soignants, personnels administratifs et de Direction.
Enfin, il faudrait aussi valoriser davantage les fonds documentaires de qualité (parfois sous-exploités) : par la diffusion des informations, en faire des bases de connaissance partagées, grâce aux nouvelles technologies du Web.

A l’ère des réseaux sociaux, les documentalistes hospitaliers se retrouvent-ils sur Facebook ?
Armelle Martin Nous réfléchissons à la façon dont les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook peuvent aider à la promotion, la communication sur les services documentaires à valeur ajoutée. Comment ces réseaux peuvent participer à l’amélioration de la médiation et de l’interactivité, à destination des usagers

En savoir plus sur le Réseau National des Documentalistes Hospitaliers (RNDH)
Fondé en 1991, le Réseau National des Documentalistes Hospitaliers (Rndh) – aujourd’hui fort de plus de 200 adhérents – est la première association française regroupant des documentalistes hospitaliers ou des personnes exerçant des fonctions documentaires dans le domaine de la santé.
En 1998, le Rndh s’est constitué en association loi 1901 (à but non lucratif et dirigée par des bénévoles) afin de lui donner une assise nationale et reconnue.
Site : www.rndh.fr

Présidente : Armelle Martin
Centre de Documentation Médico-Pharmaceutique AP-HP
7, rue du Fer à Moulin 75005 Paris
Tél : 33 (0)1 46 69 14 28 / Fax : 33 (0)1 46 69 14 39
armelle.martin@eps.aphp.fr

Vice-Présidente : Christine Lyonnet
Centre de documentation
CHU de Saint-Etienne
Hôpital Bellevue
42055 Saint-Etienne cedex 2
christine.lyonnet@chu-st-etienne.fr

Le Congrès National se déroulera :
Résidence Internationale de Paris
44 rue Louis Lumière – 75020 Paris
Pré programme du 23ème congrès national des documentalistes hospitaliers Pré programme du 23ème congrès national des documentalistes hospitaliers

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.