Les droits en santé déclinés par le GHT Loire

Jeu de l'oie "Droits en santé", film d'information sur la personne de confiance, rappel des fondamentaux sur les droits des usagers... Autant d'initiatives qui attestent du souci de l'hôpital de respecter le droit des usagers et de s'en faire l'ambassadeur à l'occasion de la « Journée européenne de vos droits en santé » du mardi 24 avril 2018. Le CHU de Saint-Etienne partage ce temps fort de la démocratie sanitaire avec les établissements du Groupement Hospitalier Loire. L'accent est mis sur l’accès à la prévention pour tous.
Jeu de l’oie "Droits en santé", film d’information sur la personne de confiance, rappel des fondamentaux sur les droits des usagers… Autant d’initiatives qui attestent du souci de l’hôpital de respecter le droit des usagers et de s’en faire l’ambassadeur à l’occasion de la « Journée européenne de vos droits en santé » du mardi 24 avril 2018. Le CHU de Saint-Etienne partage ce temps fort de la démocratie sanitaire avec les établissements du Groupement Hospitalier Loire. L’accent est mis sur l’accès à la prévention pour tous.
En complément des actions de sensibilisation, les visiteurs sont invités à échanger sur leurs droits avec les représentants des usagers au sein de leurs maisons, dans le hall et au pôle psychiatrie du CHU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.