Les HCL ouvrent grand les portes de la maison

Fort de ses 23 000 agents, toutes catégories confondues, les Hospices Civils de Lyon ont décidé de muscler leur dispositif d’accueil des personnes nouvellement recrutées : refonte du livret, organisation d’une soirée institutionnelle conviant ensemble les personnels médicaux et non médicaux - une manifestation qui jusqu'à présent était réalisée dans chacun des 6 groupements hospitaliers - , développement d’une rubrique « Bienvenue » sur le site intranet et dernièrement, réalisation d'un film de quelques minutes.
Fort de ses 23 000 agents, toutes catégories confondues, les Hospices Civils de Lyon ont décidé de muscler leur dispositif d’accueil des personnes nouvellement recrutées : refonte du livret, organisation d’une soirée institutionnelle conviant ensemble les personnels médicaux et non médicaux – une manifestation qui jusqu’à présent était réalisée dans chacun des 6 groupements hospitaliers – , développement d’une rubrique « Bienvenue » sur le site intranet et dernièrement, réalisation d’un film de quelques minutes.
Le clip met en scène Charlotte – une comédienne prenant l’habit du nouvel arrivant – dans des lieux habituels ou plus insolites du CHU lyonnais. Des mystérieuses galeries souterraines reliant les pavillons de l’hôpital Edouard Herriot, au jardin thérapeutique de l’hôpital gériatrique des Charpennes, en passant par les immenses gamelles de l’unité centrale de production alimentaire , Charlotte fait connaissance de ses nouveaux collègues et même du chien Eliott, cabothérapeute en gériatrie.
Téléchargement interdit
Au-delà du clin d’œil bon enfant à une vaste institution, ce film vise à sa manière à diffuser un esprit de convivialité fort apprécié des nouveaux salariés et à dynamiser un temps d’accueil essentiel pour l’intégration des professionnels.
Tous les acteurs sont des personnels à l’exception de Charlotte.
Le film a été réalisé par la direction de la communication et la société Yaca TV

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.