Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Les Hospices civils de Lyon mettent en place des consultations de cardio-oncologie

Hospices civils de Lyon - mardi 11 décembre 2018. 1757 vu(s)

Le service de cardiologie de Lyon-Sud a renforcé ses capacités d’accueil en passant de 17 à 22 lits d’hospitalisation.

20% des patients atteints d’un cancer développent des complications cardiovasculaires, et ce chiffre augmente constamment. Face à cette situation, les Hospices Civils de Lyon ont réuni un réseau d’experts et mis en place des consultations de cardio-oncologie sur le Centre Hospitalier Lyon-Sud.

Les complications cardiovasculaires développées par 20% des patients atteints d’un cancer ont pour cause l’émergence de nouvelles thérapies potentiellement cardio-toxiques, mais aussi le fait que nous vivons plus longtemps et que les traitements contre le cancer sont plus efficaces. Par conséquent, les malades ont plus de risques de développer ou d’aggraver des effets indésirables cardio-vasculaires au long cours. Les Hospices Civils de Lyon ont donc décidé de mettre en place des consultations de cardio-oncologie sur le Centre Hospitalier Lyon-Sud.

La cardio-oncologie, une discipline médicale nouvelle

La cardio-oncologie consiste en une analyse cardiologique spécifique prenant en compte :
 Le terrain du patient atteint d’un cancer (existence d’une maladie cardiaque antérieure ? facteurs de risques tels qu’hypertension, tabagisme ?...)
 Les traitements à visée oncologique qui seront utilisés pour limiter la progression ou guérir la maladie (sachant que certaines chimiothérapies ou thérapies ciblées ont des toxicités connues, dépendant de la dose administrée). La plupart de ces complications ne nécessitent pas l’arrêt du traitement anti-cancéreux. L’expertise cardio-oncologique permet souvent d’éviter un arrêt prématuré du traitement anti-cancéreux. Le cardiologue et l’oncologue travaillent ensemble pour trouver un traitement adapté, permettant au patient de bénéficier pleinement des effets protecteurs des molécules responsables des effets secondaires.
Si un diagnostic précoce est établi et les mesures de protection cardiaque mises en place, la cardiotoxicité se stabilise dans la majorité des cas, voire régresse complètement. Un suivi cardiologique au long cours peut cependant être nécessaire.

Une consultation dédiée 

Les patients traités aux HCL pour leur cancer bénéficient de l’ensemble des traitements disponibles mais aussi, d’une prise en charge des complications liées au cancer. Suivant cette ligne de conduite, une consultation de cardio-oncologie a été mise en place à Lyon-Sud, pour l’instant réservée aux patients HCL (capacité de 30 patients par semaine) :
 Evaluation initiale du patient : appréciation des pathologies existantes et des facteurs de risques cardiovasculaires s’intégrant au type de cancer du patient et à ses traitements.
 Suivi des patients complexes et prise en charge des pathologies cardiovasculaires, en collaboration étroite avec les spécialités oncologiques (gynécologie, poumon, dermatologie, urologie, digestif) et hématologiques de l’hôpital et le réseau ImmuCare de gestion des toxicités liées aux immunothérapies.

Cinq lits supplémentaires

Pour répondre aux nouveaux besoins en santé de la population en cardiologie, le service de cardiologie de Lyon-Sud a renforcé ses capacités d’accueil en passant de 17 à 22 lits d’hospitalisation. Cette organisation effective depuis le début du mois de novembre permet notamment de prendre en charge les pathologies cardiovasculaires décompensées chez des patients suivis habituellement par les équipes d’oncologie et d’hématologie.

Un réseau d’experts

Au-delà de ces consultations au Centre Hospitalier Lyon-Sud et toujours dans le cadre d’une prise en charge HCL globale et optimisée du cancer et de ses complications, les HCL ont constitué un réseau de cardiologues référents, formés aux spécificités des patients en cancérologie et présents sur différents hôpitaux, afin de proposer un suivi rapproché des patients sur chaque site : Hôpital de la Croix-Rousse (cancers gynécologiques, ORL, digestif) ; Hôpital Edouard Herriot (digestif); Hôpital Louis Pradel (coeur / poumon) ; Hôpital Pierre Wertheimer (tumeurs du cerveau) ; Hôpital Femme Mère Enfant (cancers gynécologiques).

Les cardiologues du réseau travaillent également en étroite collaboration avec les oncogériatres des hôpitaux HCL, afin d’établir le programme de soins de patients âgés pluri-pathologiques, nécessitant un suivi spécifique.
L'objectif est à chaque fois de proposer une gestion optimale des pathologies et des traitements pour prévenir les décompensations et éviter les hospitalisations en urgence.

 


Catégorie : Hospices civils de Lyon, Cancer, Cardiologie - Pneumologie, Newsletter 972 - 8/01/2019

Pour plus d’information : Hospices civils de Lyon


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire
newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 8 mai : journée mondiale de la croix rouge pour la protection des victimes de guerre
  • 10 mai : journée mondiale lupus
  • 10 mai : journée européenne de prévention des AVC
  • 11 mai - 16 mai : semaine nationale de dépistage et de prévention de la santé pied
  • 12 mai : journée mondiale de la fatigue chronique
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  07-05-2021