Les mineurs auteurs de violences sexuelles : une conférence pour mieux comprendre un phénomène de société

Les faits ne sont malheureusement pas exceptionnels : aujourd'hui, les viols représentent les trois quarts des crimes commis par les moins de 18 ans. Les très jeunes mineurs sont aussi concernés : plus de la moitié des jeunes de moins de 13 ans qui ont affaire à la justice sont mis en cause pour des faits à caractère sexuel. Autre chiffre inquiétant fourni par le ministère de la justice : un millier de jeunes adolescents sont impliqués chaque année dans des affaires d'agressions sexuelles ou de viols ; une hausse de 50 % en dix ans. Le Centre de ressources pour les intervenants auprès des auteurs de violences sexuelles (CRIAVS) du CHU de Clermont-Ferrand cherche à comprendre ce phénomène et organise le 26 mars 2012...

Les faits ne sont malheureusement pas exceptionnels : aujourd’hui, les viols représentent les trois quarts des crimes commis par les moins de 18 ans. Les très jeunes mineurs sont aussi concernés : plus de la moitié des jeunes de moins de 13 ans qui ont affaire à la justice sont mis en cause pour des faits à caractère sexuel. Autre chiffre inquiétant fourni par le ministère de la justice : un millier de jeunes adolescents sont impliqués chaque année dans des affaires d’agressions sexuelles ou de viols ; une hausse de 50 % en dix ans. Le Centre de ressources pour les intervenants auprès des auteurs de violences sexuelles (CRIAVS) du CHU de Clermont-Ferrand cherche à comprendre ce phénomène et organise le 26 mars 2012 une journée de formation et de réflexion sur la place de la violence sexuelle dans le processus adolescent.
Pourquoi la délinquance a-t-elle explosé ? Quel sens a la sanction pour des mineurs sans repère et dont les parents ont démissionné…? Comment sont pensés les soins ? Quel type de prise en charge individuelle ou collective est possible ? Ces questions seront débattues avec des professionnels de la Justice (Protection judiciaire de la jeunesse, Administration pénitentiaire, …) et des psychologues et criminologue du CHU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.