Les momies égyptiennes, scannées à Lapeyronie, révèlent leurs secrets

Le Département d’Imagerie Médicale a scanné des momies découvertes au siècle dernier sur le site d'Antinoé, ancienne cité de la vallée du Nil. A l’heure actuelle, les résultats sont très partiels mais ils ont permis de découvrir des bijoux cachés dans des vêtements et une botte. Quand la Médecine rencontre l’Histoire...

Le Département d’Imagerie Médicale a scanné des momies découvertes au siècle dernier sur le site d’Antinoé, ancienne cité de la vallée du Nil. Quand la Médecine rencontre l’Histoire… 
Issues d’une fouille du début du XXème siècle, les momies du Musée d’Anatomie de la Faculté de Médecine de Montpellier ont bénéficié d’un scanner à l’hôpital Lapeyronie. Un protocole d’hygiène strict a été mis en place avec le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales et l’examen a été réalisé en dehors des heures ouvrables au public, sur un des deux scanners de Lapeyronie, l’autre assurant les urgences. Ces examens, comme ceux réalisés sur les autres momies de la collection à travers la France, seront interprétés à Montpellier selon trois axes :
– paléopathologique qui concerne l’étude des pathologies sur les restes humains anciens,
– anthropologique qui détermine l’âge et le sexe,
– et enfin l’état de conservation et les méthodes d’embaumement.
A l’heure actuelle, les résultats sont très partiels mais ils ont permis de découvrir des bijoux cachés dans des vêtements et une botte.
Cette opération s’est déroulée sous l’égide du Pr Patrice Taourel, responsable du département d’Imagerie Médicale de Lapeyronie. L’examen a été dirigé par le Dr Samuel Mérigeaud, radiologue et auteur d’une thèse "Etude paleo-radiologique de 2 momies égyptiennes du musée des beaux arts et d’archéologie de Besançon : intéret du scanner avec reconstruction tri-dimensionnelle". 
Pour mener à bien ces travaux un partenariat a été noué entre le Musée du Louvre, l’Université de Montpellier 1, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) et le CHRU.
L’ensemble des résultats sera publié en 2012 dans un ouvrage édité par le Louvre et fera l’objet d’un documentaire sur Arte.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.