Les momies égyptiennes, scannées à Lapeyronie, révèlent leurs secrets

Le Département d’Imagerie Médicale a scanné des momies découvertes au siècle dernier sur le site d'Antinoé, ancienne cité de la vallée du Nil. A l’heure actuelle, les résultats sont très partiels mais ils ont permis de découvrir des bijoux cachés dans des vêtements et une botte. Quand la Médecine rencontre l’Histoire...

Le Département d’Imagerie Médicale a scanné des momies découvertes au siècle dernier sur le site d’Antinoé, ancienne cité de la vallée du Nil. Quand la Médecine rencontre l’Histoire… 
Issues d’une fouille du début du XXème siècle, les momies du Musée d’Anatomie de la Faculté de Médecine de Montpellier ont bénéficié d’un scanner à l’hôpital Lapeyronie. Un protocole d’hygiène strict a été mis en place avec le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales et l’examen a été réalisé en dehors des heures ouvrables au public, sur un des deux scanners de Lapeyronie, l’autre assurant les urgences. Ces examens, comme ceux réalisés sur les autres momies de la collection à travers la France, seront interprétés à Montpellier selon trois axes :
– paléopathologique qui concerne l’étude des pathologies sur les restes humains anciens,
– anthropologique qui détermine l’âge et le sexe,
– et enfin l’état de conservation et les méthodes d’embaumement.
A l’heure actuelle, les résultats sont très partiels mais ils ont permis de découvrir des bijoux cachés dans des vêtements et une botte.
Cette opération s’est déroulée sous l’égide du Pr Patrice Taourel, responsable du département d’Imagerie Médicale de Lapeyronie. L’examen a été dirigé par le Dr Samuel Mérigeaud, radiologue et auteur d’une thèse "Etude paleo-radiologique de 2 momies égyptiennes du musée des beaux arts et d’archéologie de Besançon : intéret du scanner avec reconstruction tri-dimensionnelle". 
Pour mener à bien ces travaux un partenariat a été noué entre le Musée du Louvre, l’Université de Montpellier 1, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) et le CHRU.
L’ensemble des résultats sera publié en 2012 dans un ouvrage édité par le Louvre et fera l’objet d’un documentaire sur Arte.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.