« Les mots sur les maux » Lyon témoigne en post it

A l’occasion de la journée mondiale contre la douleur, Lyon expose un travail empathique sur la douleur des patients portée par les soignants. Tout a commencé par un mur de post it où les patients notaient des mots évoquant la douleur. Des témoignages si riches que les soignants ont choisi de les mettre en scène. Et pour fixer cette relation, une exposition photo est née… Troublantes, sincères, humaines 60 illustrations mettent en scène 50 professionnels du Groupement Hospitalier Est. Ces volontaires témoignent «qu’au-delà des mots, les maux sont reconnus, intégrés et pris en charge.»

A l’occasion de la journée mondiale contre la douleur, Lyon expose un travail empathique sur la douleur des patients portée par les soignants. Tout a commencé par un mur de post it où les patients notaient des mots évoquant la douleur. Des témoignages si riches que les soignants ont choisi de les mettre en scène. Et pour fixer cette relation, une exposition photo est née…  Troublantes, sincères, humaines 60 illustrations mettent en scène 50 professionnels du Groupement Hospitalier Est. Ces volontaires témoignent «qu’au-delà des mots, les maux sont reconnus, intégrés et pris en charge.»
Le casting ? Les personnels, sans artifice, seuls face à l’appareil photo, en noir et blanc, juste rehaussés par le message fluo du post it.
Le photographe ? le responsable audiovisuel de l’hôpital qui connaît si bien les soignants.

Du 17 octobre jusqu’au 24 janvier 2014, l’exposition itinérante sera présenté au public dans le hall de chaque établissement du Groupement Hospitalier Est : l’hôpital cardiologique Louis Pradel, l’hôpital neurologique Pierre Wertheimer et l’hôpital Femme Mère Enfants – avec l’aide de l’association mandarine en partenariat avec Sanofi.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.