Les neurosciences : le défi du XXIème siècle relevé par l’AP-HP

100 milliards de cellules nerveuses capables de générer, chaque seconde, jusqu'à un milliard de milliards de signaux ! Notre système nerveux développe une activité extraordinaire or son siège, le cerveau, ne représente que 2% du poids du corps. Dans cet organe, le moindre dérèglement peut avoir des conséquences ravageuses. Un nombre grandissant de personnes sont concernées : maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson, accidents vasculaires cérébraux, épilepsie, traumatismes crâniens et de la moelle épinière, maladies psychiatriques.... Comment traiter les dérèglements de « l'entité la plus complexe de l'univers » ? La réponse de l'AP-HP est à la hauteur du défi :

100 milliards de cellules nerveuses capables de générer, chaque seconde, jusqu’à un milliard de milliards de signaux ! Notre système nerveux développe une activité extraordinaire or son siège, le cerveau, ne représente que 2% du poids du corps. Dans cet organe, le moindre dérèglement peut avoir des conséquences ravageuses. Un nombre grandissant de personnes sont concernées : maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, accidents vasculaires cérébraux, épilepsie, traumatismes crâniens et de la moelle épinière, maladies psychiatriques… Comment traiter les dérèglements de « l’entité la plus complexe de l’univers » ?

La réponse de l’AP-HP est à la hauteur du défi :
– Projets d’ouverture de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière d’extension de la clinique des maladies du système nerveux au coeur du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière,
– Développement des applications de l’IRM afin de coupler repérage des malformations ou navigation vers les lésions et interventions,
– Progrès dans le traitement des épilepsies et dans les approches des maladies métaboliques héréditaires

Thème des 11èmes matinées médicales, les pathologies du cerveau, leur prise en charge actuelle et les espoirs de la recherche font l’objet d’un dossier de presse complet.

Pour accéder au document

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.