Les RDVS d’Herriot : les soignants communiquent sur leurs pratiques

Les soignants de l'hôpital Edouard Herriot, l'un des plus gros établissements pluridisciplinaires des Hospices Civils de Lyon, ont communiqué sur leurs pratiques, mercredi 17 juin, lors des «Rendez-vous d'Herriot». Par cette initiative, la Direction des Soins de l'hôpital a souhaité ouvrir aux professionnels un espace de communication pour valoriser leurs activités, et partager leur expérience avec leurs collègues, dans un esprit de culture d'entreprise. « Edouard Herriot est un hôpital pavillonnaire », explique Mercedes Faivre, cadre supérieure de santé à la Direction des Soins. « Nous ressentions de la part de l'encadrement paramédical une réelle envie de savoir et de faire savoir ce qui se fait dans le pavillon d'à côté ».

Les soignants de l’hôpital Edouard Herriot, l’un des plus gros établissements pluridisciplinaires des Hospices Civils de Lyon, ont communiqué sur leurs pratiques, mercredi 17 juin, lors des «Rendez-vous d’Herriot». Par cette initiative, la Direction des Soins de l’hôpital a souhaité ouvrir aux professionnels un espace de communication pour valoriser leurs activités, et partager leur expérience avec leurs collègues, dans un esprit de culture d’entreprise. « Edouard Herriot est un hôpital pavillonnaire », explique Mercedes Faivre, cadre supérieure de santé à la Direction des Soins. « Nous ressentions de la part de l’encadrement paramédical une réelle envie de savoir et de faire savoir ce qui se fait dans le pavillon d’à côté ».

Pour élaborer le programme de cette journée, un appel a communication a été lancé aurpès des équipes qui ont répondu nombreuses. Le comité de pilotage a retenu 7 thèmes, tant pour leur caractère innovant que parce qu’ils concernent un large panel de métiers de l’hôpital. Pour coller à la réalité du terrain, la Direction des soins a imaginé l’offre de formation en 2 versions : les personnels ont pu s’inscrire soit à la journée complète pour assister à toutes les communications, soit « à la carte » pour participer à une ou plusieurs thématiques, selon leur disponibilité et leur intérêt.

Les communications
“Polyarthrite rhumatoïde : et si nous agissions ensemble… » : le cheminement d’une équipe vers l’éducation thérapeutique, avec la réalisation d’un DVD (Service de Rhumatologie)
« Attention ça brûle… » : la prise en charge des différents types de brûlures et des patients brûlés (Service des Brûlés)
« Top départ au bloc… » : les procédures de sécurité en anesthésie à l’ouverture de la salle d’intervention (Service de Bloc opératoire)
« H comme harmonie des couleurs… » : l’implication des aides-soignants pour améliorer l’attractivité des plateaux-repas, après un stage à l’Institut Paul Bocuse (Service de Gastro-Entérologie)
« De battre son coeur s’est arrêté » : le travail des soignants lors des prélèvements d’organes « à coeur
arrêté » (Service de Réanimation chirurgicale)
« Les pros du volant » : la professionnalisation et les spécificités du métier d’ambulancier au SAMU (Samu)
« Le visage de la vie » : la prise en charge singulière de la première patiente greffée du visage (Service Chirurgie de la transplantation)

Ces communications ont introduit des discussions entre les équipes et le public, donnant tout son sens à cette démarche de partage d’expérience et d’enrichissement mutuel.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.