Depuis le début de l'année 1997, deux représentants des usagers siègent au Conseil d'Administration du CHU de Fort-de-France : Madame Olga Ancet et Monsieur le Dr Gontran Eudaric : « Notre seule existence rassure les usagers et favorise le dialogue médecin-malade. »

Administrateurs à part entière, ils participent à toutes les prises de décisions concernant l’ensemble des projets et les orientations de l’établissement. Ils entretiennent d’excellentes relations avec les responsables administratifs et les praticiens et interviennent dans différentes commissions comme la Commission de Conciliation. Pour être plus opérationnels, ils ont créé « le Collectif des Représentants des Usagers dans le Système Sanitaire de la Martinique (CRUSSMA) », le 25 janvier 2000.

Les principaux problèmes entre l’hôpital et les usagers

Les malades se plaignent de l’accueil dans beaucoup de services et du peu d’espace d’expression qui leur est laissé. Quant à la population âgée, elle ne s’est pas encore adaptée à l’alimentation préparée pour les grandes collectivités.
Les représentants des usagers tiennent une permanence hebdomadaire le vendredi matin de 11h à 13h porte 4404- Niveau 0 – Consultations externes – Médecine interne –
Les patients sont invités à venir présenter leurs propositions afin que soit améliorée la relation Usagers/Hôpital.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.