Les soins buco-dentaires adaptés aux personnes handicapées

Unité de plain pied, portes automatiques, équipement permettant une grande mobilité… le projet «Accueil et prise en charge de la personne handicapée conçu par service Odontologie de Bel-Air» a reçu le trophée Innovation handicap en mai dernier, dans le cadre d'Hôpital Expo !

Unité de plain pied, portes automatiques, équipement permettant une grande mobilité… le projet «Accueil et prise en charge de la personne handicapée conçu par service Odontologie de Bel-Air» a reçu le trophée Innovation handicap en mai dernier, dans le cadre d’Hôpital Expo !

Imaginé par le Dr Anastasio, chef de service et par l’équipe d’Odontologie de l’hôpital Bel-Air à Thionville, le cabinet de soins dentaires pallie aux déficiences de chaque type de handicap. Accessible et adapté, il applique les principes de l’approche comportementale selon les déficiences de la personne. Ainsi pour garantir l’accessibilité de l’entrée au cabinet de soins, le service a été aménagé de plain pied avec des portes automatiques…
L’adaptation se traduit par l’acquisition de matériel mobile : fauteuil ergonomique, instruments spécifiques tenant compte de la particularité de la déficience lors de soins bucco-dentaires.
Enfin, l’approche comportementale permet à l’équipe soignante à rester à l’écoute du patient afin de faciliter la réalisation des soins.

Le cabinet de soins dentaire assure également des missions de dépistage et de prévention des pathologies bucco-dentaires. Depuis son ouverture en 2005, il est à l’origine de partenariats étroits entre le CHR et les centres d’accueil spécialisés.

Ce cabinet dentaire spécifique a fait l’objet de nombreuses visites de praticiens d’odontologie de différents autres CHU, désirant installer un cabinet similaire au sein de leur propre établissement.

Le trophée Innovation handicap
Institué par la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH), le trophée de l’Innovation HANDICAP distingue les efforts d’accessibilité aux soins mené en faveur des personnes handicapées ; l’hôpital public ayant pour mission d’assurer l’accessibilité et la prise en charge de tous.

Prise en charge adaptée des personnes handicapées – rappel de la loi du 11 février 2005
La loi du 11 février 2005 garantit à la personne handicapée un accueil et une prise en charge adaptée. La personne handicapée, présentant une déficience que ce soit d’ordre physique, sensorielle, cognitive, mentale ou psychique, est prise en charge en tant que telle. Deux grands groupes de handicaps peuvent être dégagés : les atteintes de l’enfant, telles que l’autisme, la trisomie 21, le polyhandicap…, et les atteintes de l’adulte, telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou les personnes victimes d’accident vasculaire-cérébral sévère…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.