L’Etat investit 95 M€ dans l’avenir du 2ème Centre Hospitalo-Universitaire de France

Une aide financière de 95 M€ vient d'être allouée par l'Etat aux hôpitaux E. Herriot et L. Pradel des Hospices Civils de Lyon. Un engagement confirmé mardi 26 novembre 2013 par la Ministre de la Santé au Sénateur-Maire de Lyon. "La modernisation de l’hôpital Edouard Herriot (EH) est à nouveau sur les rails" s'est réjoui Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Président du Conseil de Surveillance des HCL

Une aide financière de 95 M€ vient d’être allouée par l’Etat aux hôpitaux E. Herriot et L. Pradel des Hospices Civils de Lyon. Un engagement confirmé mardi 26 novembre 2013 par la Ministre de la Santé au Sénateur-Maire de Lyon.
"La modernisation de l’hôpital Edouard Herriot (EH) est à nouveau sur les rails" s’est réjoui Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Président du Conseil de Surveillance des HCL, qui redoutait le retard pris par le dossier.

Autre bonne nouvelle annoncée à l’issue d’un conseil de surveillance exceptionnel : l’accord obtenu pour la rénovation de l’hôpital cardiologique et pneumologique L. Pradel. Au total c’est 95 millions d’euros qui viennent d’être accordés par l’Etat suite à l’avis favorable rendu par le Comité interministériel de la Performance et de la Modernisation de l’Offre de soins hospitaliers (COPERMO) : 40 M€ pour l’Hôpital EH et 55 M€ pour la rénovation de Louis Pradel. Ces subventions viennent compléter les engagements de la ville de Lyon et du Grand Lyon en faveur de l’Hôpital EH à hauteur de 40M€.
Ces financements nationaux et locaux s’ajoutent aux 790 M€ du programme pluriannuel d’investissement 2013-2023  qui concerne l’ensemble des sites des HCL ; Un plan à la fois maîtrisé (- 40% par rapport à la période 2002-2012) et ambitieux.

La rénovation des HCL s’inscrit dans le cadre nouveau projet d’établissement, Horizon 2017. « Simple, Ouvert, Innovant, Performant », ce plan de développement retient notamment trois priorités : la gériatrie, la cancérologie et à la cardiologie.     

De son côté, l’ARS accorde 16 M€/an à l’établissement  sur la période 2013-2016. En contrepartie les HCL devront poursuivre l’amélioration de la situation financière et la réduction du déficit par des mesures d’efficience et le développement de l’activité.

« L’ensemble de ces éléments donne une feuille de route claire à la communauté hospitalière et est sont de nature à poursuivre la modernisation des HCL et à conforter le développement de leur activité sur le territoire. » est-il précisé dans le communiqué co-signé par la ville de Lyon et les HCL.  

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.