L’état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) 2010 approuvé

Le budget de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris qui s'élève à 6.5 milliards d'euros a été présenté avec un déficit prévisionnel de 94.5 millions d'euros, tous budgets confondus. Cet état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) 2010, arrêté par le directeur général de l'AP-HP et approuvé par le directeur général de l'Agence Régionale de Santé (ARS), a fait l'objet d'une information du conseil de surveillance de l'AP-HP, le 1er septembre 2010.

Le budget de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris qui s’élève à 6.5 milliards d’euros a été présenté avec un déficit prévisionnel de 94.5 millions d’euros, tous budgets confondus. Cet état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) 2010, arrêté par le directeur général de l’AP-HP et approuvé par le directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS), a fait l’objet d’une information du conseil de surveillance de l’AP-HP, le 1er septembre 2010.

Ce budget, exigeant mais réalisable, prévoit une évolution de l’activité de 1% en hospitalisation complète et une quasi stabilité des recettes facturées à l’Assurance maladie.

Au titre de cet exercice budgétaire, la masse salariale devrait progresser de près de 1% et les dépenses à caractère médical de 3.7%.

L’APHP continuera en 2010 à maintenir son niveau d’investissement à hauteur de 500M€, tout en préservant un ratio d’endettement en deçà des 30% de son budget.

Cet EPRD intègre également la mise en oeuvre de mesures d’efficience à hauteur de 5M€ sur les recettes, notamment par l’amélioration de la facturation et de 49M€ sur tous les titres de dépenses.

Ces mesures qui concernent autant le siège, les services généraux et les groupes hospitaliers s’appuient sur des projets de réorganisation administrative et logistique ainsi que sur des réorganisations médicales.

Au 30 Juin 2010, l’exécution du budget montre que l’APHP est en mesure d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixé tant en recettes qu’en dépenses tout en poursuivant le processus de modernisation dans lequel elle est engagée.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.