L’hôpital de la Croix-Rousse en pointe dans le traitement de l’asthme sévère

L'hôpital de la Croix-Rousse de Lyon est l'un des 6 centres en France équipés pour la thermoplastie bronchique. Un traitement novateur de l'asthme sévère qui permet une réduction des crises chez 2 patients sur 3.
L’hôpital de la Croix-Rousse de Lyon est l’un des 6 centres en France équipés pour la thermoplastie bronchique. Un traitement novateur de l’asthme sévère qui permet une réduction des crises chez 2 patients sur 3.
200 000 à 400 000 personnes sont atteintes d’asthme sévère en France et leur état se trouve peu ou insuffisamment amélioré par les traitements standards disponibles. Certains ne répondent pas aux thérapeutiques existantes (corticoïdes, biothérapies…). Un traitement par thermoplastie bronchique, aujourd’hui proposé par le service de pneumologie de hôpital de la Croix-Rousse, peut être pour eux une solution. 
3 interventions d’endoscopie bronchique
Chez ces asthmatiques sévères, la paroi des bronches est épaissie, avec une augmentation des fibres musculaires lisses. Ce procédé vise à les réduire afin de diminuer l’obstruction bronchique et permettre un flux d’air plus important à chaque inspiration. Pour cela, il délivre aux bronches une énergie thermique (65°C) qui détruit ces fibres musculaires lisses bronchiques.
Cette technique nécessite 3 interventions d’endoscopie bronchique de 45 à 60 min, à 3 semaines d’intervalle, sous anesthésie générale. Quelques jours d’hospitalisation sont nécessaires à chaque fois.
Une amélioration chez plus de 2/3 des patients
Les résultats sont pertinents et pérennes à 5 ans, chez plus des 2/3 des asthmatiques traités, permettant d’observer chez eux une réduction importante du nombre de crises annuelles.
Le service de pneumologie de la Croix-Rousse a déjà effectué 3 procédures avec succès et poursuit le traitement sur d’autres patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.