La joie de Noël en partage

La solidarité se met dores et déjà en marche au sein des CHU d'Amiens, de Bordeaux et de Caen. Ici pour un marché de Noël au bénéfice des patients ou là pour offrir d'un clic un jouet à un enfant hospitalisé.
La solidarité se met dores et déjà en marche au sein des CHU d’Amiens, de Bordeaux et de Caen. Ici pour un marché de Noël au bénéfice des patients ou là pour offrir d’un clic un jouet à un enfant hospitalisé.
A Amiens,  un marché de Noël
Le centre Saint-Victor, site dédié aux personnes âgées du CHU Amiens-Picardie, propose comme chaque année un marché de Noël. Celui-ci se tiendra vendredi 9 décembre de 10h30 à 17h dans la "rue couverte". 20 exposants y proposent de nombreuses idées cadeaux : cosmétiques, objets artisanaux, décorations, compositions florales, gâteaux battus, foie gras, chocolats…

A Bordeaux, le personnel soignant vend au profit des patients

Il est aussi possible de donner de sa poche pour faire acte de solidarité en faisant ses emplettes de fin d’année. Le marché de Noël du Centre François-Xavier Michelet (CFXM) du CHU de Bordeaux se tiendra ainsi le 7 décembre de 12h à 14h. Depuis maintenant 6 ans, médecins, infirmier(e)s, aides soignant(e)s du CFXM confectionnent et vendent des produits artisanaux dont la recette sert à améliorer les conditions d’accueil du patient. 13 services se sont mobilisés cette année pour cette opération.  Suite au succès du premier marché de Noël en 2010, le personnel du CFXM a décidé de créer une association : Les farfadets créatifs du CFXM.
Grâce à l’argent récolté lors de ces marchés de Noël de nombreuses actions ont pu être menées pour faire évoluer l’accueil des patients, améliorer leur confort et proposer des distractions pendant leur hospitalisation. Cela s’est traduit par le financement de matériel de décoration de salles d’attente, la réalisation d’une fresque, des soins esthétiques pour les personnes hospitalisées, le financement de mobilier et jeux pour les enfants… Dernier projet en cours : la création d’une salle des familles en réanimation des brûlés. Les recettes issues des marchés de noël permettent également de soutenir des patients isolés socialement par le financement de leurs frais de télévision, leur transport (train, bus…) pour un retour à domicile, de produits d’hygiène…
Chaque service a la possibilité de présenter un projet concernant l’amélioration d’accueil des patients. Un jury composé de professionnels et d’adhérents de l’association retiendra les dossiers répondant le mieux aux objectifs de l’association.

Caen joue la carte du web solidaire
Le web solidaire est au rendez-vous de la magie de Noël au CHU de Caen. Et le principe est simple…et gratuit !  Il suffit d’activer le lien www.pour-un-noel-magique.net et le tour est joué. Le site propose en quelques clics de financer des cadeaux pour les enfants hospitalisés du CHU de votre choix. 1 clic = 1 euros. L’opération, qui fête sa 8ème édition, est en place du 1er au 24 décembre, et pour ce bienfait il n’y a rien à débourser.
La plupart des CHU sont partenaires de l’opération Noël Magique

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.