L’hyperactivité par le Groupe nantais en pédopsychiatrie

« Tic, toc, thada (trouble, tension, hyperactivité), pour une nouvelle stratégie de soins »... La 8ème journée du Groupe nantais de pédopsychiatrie fait le point sur l'hyperactivité, syndrome qui concerne un nombre croissant d'enfants, le 31 mars 2006 à la Cité des Congrès de Nantes.

« Tic, toc, thada (trouble, tension, hyperactivité), pour une nouvelle stratégie de soins »… La 8ème journée du Groupe nantais de pédopsychiatrie fait le point sur l’hyperactivité, syndrome qui concerne un nombre croissant d’enfants, le 31 mars 2006 à la Cité des Congrès de Nantes.

Sous la présidence du professeur Michel Amar, pédopsychiatre au CHU de Nantes, un point sera fait sur le syndrome d’hyperactivité avec déficit d’attention.

Dans une société fébrile, où trémulation rime avec agitation, excitation et explosion pulsionnelle à des âges où la liaison des pulsions agressives infantiles n’est pas des plus aisée, les enfants trouvent-ils encore le temps d’évoluer à leur rythme ?

Les psychanalystes, pédopsychiatres, psychomotriciens, psychothérapeutes et enseignants s’interrogent sur l’évolution de la psychopathologie infantile liée aux variations des descriptions cliniques, à la richesse de la sémiologie clinique dès le plus jeune âge.

Ce colloque, ouvert aux professionnels et aux étudiants sur inscription, apportera des éclairages médicaux, philosophiques et éthiques à partir de situations concrètes tirées de la pratique professionnelle.

Sujets abordés lors de ce colloque
– les troubles de l’attention et l’hyperactivité : maladie ou symptôme ?
– l’enfant agité à l’école : de la prévention aux démarches d’enseignement et d’aide spécialisées
– les apports de l’hypnose et des thérapies systémiques sur les troubles hyperactifs
– les agitations thérapeutiques et psychopathologiques autour de l’enfant agité

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.