Lille : l’ambition d’une excellence européenne

Conforter la place de Lille parmi les 5 premiers CHU de France, développer une médecine personnalisée, moderniser le campus hospitalo-universitaire… Lille vise haut et loin pour son projet d’établissement 2012-2016. Objectif : renforcer son rayonnement européen en tant que site de référence dans le domaine du soin, de la recherche et de la formation en santé, en lien étroit avec l’Université Lille Nord de France. Se définissant comme un hôpital universitaire multipolaire et trandisciplinaire, le CHRU s’appuie sur un maillage étroit avec les acteurs de santé de Nord-Pas de Calais et de l’Inter-région Nord-Ouest.

Conforter la place de Lille parmi les 5 premiers CHU de France, développer une médecine personnalisée, moderniser le campus hospitalo-universitaire… Lille vise haut et loin pour son projet d’établissement 2012-2016. Objectif : renforcer son rayonnement européen en tant que site de référence dans le domaine du soin, de la recherche et de la formation en santé, en lien étroit avec l’Université Lille Nord de France. Se définissant comme un hôpital universitaire multipolaire et trandisciplinaire, le CHRU s’appuie sur un maillage étroit avec les acteurs de santé de Nord-Pas de Calais et de l’Inter-région Nord-Ouest.

Les 5 axes stratégiques du Projet d’Etablissement autour du patient

Projet d’établissement 2012-2016 du CHRU de Lille : Au service d’une population de plus de 4 millions d’habitants et fort d’une communauté de 14 000 professionnels, le CHRU défend les principes républicains d’égal accès de tous à des soins de qualité, dans le respect des valeurs du service public, de compétence, de reconnaissance, d’écoute, de dialogue, de solidarité et d’équité.
Elaboré dans le cadre de concertations citoyennes menées avec les usagers, citoyens, médecins de ville et partenaires, le projet d’établissement s’organise autour du projet médical, de recherche et d’enseignement, fondateur des 15 nouveaux pôles hospitalo-universitaires.
Parmi les priorités de recherche, on retiendra les axes fédérateurs portant sur les biomarqueurs qui mettent en évidence les tumeurs et les souffrances vasculaires et endothéliales, la médecine personnalisée et réparatrice -cette dernière regroupant l’activité de greffe et la thérapie cellulaire et les biomatériaux « intelligents ». Lille entend aussi innover en téléradiologie en simplifiant l’accessibilité à l’IRM 3T dédiée à la recherche et en adaptant les protocoles d’exploration aux différentes spécialités des neurosciences. Au programme aussi le développement de la biologie passe par la création d’une biothèque, de nouveaux marqueurs et le renforcement de l’activité du centre de Référence des Maladies Héréditaires du Métabolisme.
Précurseur en matière de coordination de la recherche en Nord-Pas-de-Calais, Lille va créer une Maison Régionale de la Recherche Clinique (M2RC) où seront réunies toutes les compétences avec pour objectif d’accroître l’efficience du pilotage des travaux et études.
Le projet médical cible une dizaine d’axes forts : la structuration des soins aigus par l’élaboration d’un schéma des “lits lourds”, l’amélioration de la prise en charge des grands brûlés, des malades cardiaques, le développement de l’activité de prélèvements et de greffes avec pour ambition de porter les  101 greffes rénales  en 2010 à 160 par an et les  41 greffes hépatiques à 60, la réorganisation des activités de neurochirurgie et de neuroradiologie, l’augmentation des places d’HAD qui passeront de 50 en 2011 à 60 en 2012-2013, le développement de la télémédecine et de la télé-imagerie en partenariat avec les autres établissements de la région afin de garantir une permanence des soins… Le CHRU se prépare aussi à ouvrir son système d’information vers l’extérieur en soutien aux coopérations inter hospitalières et avec la médecine de ville.
Le management au cœur du Projet
A l’occasion de l’élaboration du Projet d’Etablissement, la communauté hospitalière et universitaire a réaffirmé son engagement aux valeurs du service public :
– compétence relevant d’un savoir-faire technique et savoir-faire relationnel
– égalité et devoir de soigner chacun
– neutralité
– continuité du service public (permanence des soins)
– adaptabilité en fonction de l’intérêt général et des besoins
Pour cela, le CHRU s’inscrit dans lé développement d’une politique de management forte favorisant la co-construction et la responsabilisation des pôles d’activité.
Très concrètement, cette politique managériale sera déclinée en plusieurs axes :
– conforter le socle de valeurs partagées par l’ensemble de la communauté hospitalière
– la poursuite de la gouvernance partagée entre direction et communauté médicale
– la mise en place de pratiques de délégation et de subsidiarité au bénéfice des pôles d’activité
– le renforcement des dispositifs d’intéressement des pôles
– la simplification de processus de décision institutionnelle
– le renforcement de la vie des structures d’expression ou de représentation des professionnels au sein des pôles et des directions
– la valorisation et le soutien aux cadres, par la mise en place de l’Espace Cadre
– un projet social complété d’une politique spécifique de soutien aux cadres et d’accompagnement des médecins

Après le Nord, moderniser le sud du campus hospitalo-universitaire

Le Projet d’Etablissement comporte aussi un programme ambitieux d’investissements afin de moderniser le Sud du campus et maintenir des plateaux techniques de haut niveau. Opération emblématique de 307 millions d’euros de travaux et labellisée Hôpital 2012, le projet sud concerne la moitié du campus hospitalo-universitaire du CHRU de Lille soit les deux tiers des activités médicales. Les réanimations, les lits de surveillance continue, et le centre d’hyperbarie seront regroupés en une porte unique de l’urgence, bâtiment de 18 000 m² adjacent à l’Hôpital Salengro. L’hôpital Cœur Vaisseaux Poumons (CVP) réunira l’ensemble des activités liées au thorax.

Un CHRU attractif pour les patients
Les patients pourront apprécier les améliorations très concrètes déjà planifiées par le CHU et notamment : l’utilisation d’internet, des SMS pour faciliter l’accès aux informations, la réduction des délais de prise de rendez-vous, une meilleure préparation de la sortie du patient et au niveau hôtelier, la création de nouvelles zones d’accueil pour préserver la sérénité du malade et de sa famille, l’amélioration de la restauration, la modernisation des chambres pouvant héberger des accompagnants et l’accès facilité à internet, à la téléphonie, à la télévision et à des programmes personnalisés d’éducation thérapeutique.
La dimension internationale du CHU
Avec l’objectif de consolider sa place de grand CHU du Nord de l’Europe, constituant un pôle d’excellence et de référence, le CHRU de Lille souhaite élargir le prisme majoritairement francophone des coopérations développées jusqu’alors (Sénégal, Liban, Congo, Bulgarie, Lituanie,…) à de nouveaux horizons : pays anglophones (Royaume-Uni, USA,…) ou émergents (Brésil, Chine,…), en vue de valoriser le volet universitaire de la coopération internationale.
Le CHRU de Lille s’attachera également à renforcer les liens noués avec la Belgique, notamment dans le cadre de la coopération transfrontalière, surtout depuis 2009, date de son intégration dans la ZOAST (Zone Organisée d’Accès aux Soins Transfrontaliers), dispositif de simplification administrative et financière en matière d’accès aux soins à l’étranger, favorisant la prise en charge sanitaire des patients, dans les établissements hospitaliers situés en zone frontalière.
Pour en savoir plus télécharger le document de référence

Les 15 pôles hospitalo-universitaires

1. Pôle anesthésie-réanimation
2. Pôle biologie-pathologie et génétique
3. Pôle cœur, poumon vaisseaux
4. Pôle enfant
5. Pôle femme, mère, nouveau né
6. Pôle imagerie, médecine nucléaire et  explorations fonctionnelles
7. Pôle médico-chirurgical
8. Pôles neurosciences et appareil locomoteur
9. Pôles des spécialités médicales et gérontologiques
10. Pôle des spécialités médico-chirurgicales
11. Pôle réanimation
12. Pôle psychiatrie, médecine légale et médecine en milieu pénitentiaire
13. Pôle de santé publique, pharmocologie, pharmacie
14. Pôle soins de suite et réadaptation
15. Pôles urgences

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.