Limoges : 300 professionnels au colloque recherche paramédicale

Les 28 et 29 septembre se déroulait le 7ème colloque de la recherche paramédicale. Organisé cette année en Haute-Vienne, par les CHU de Limoges, Bordeaux, Montpellier, Poitiers et Toulouse. Il a réuni 300 professionnels paramédicaux de la France entière, impliqués dans le secteur de la recherche clinique et des soins.
Les 28 et 29 septembre se déroulait le 7ème colloque de la recherche paramédicale. Organisé cette année en Haute-Vienne, par les CHU de Limoges, Bordeaux, Montpellier, Poitiers et Toulouse. Il a réuni 300 professionnels paramédicaux de la France entière, impliqués dans le secteur de la recherche clinique et des soins.
Temps fort de ce colloque, le 29 septembre, Isabelle Fromantin, infirmière spécialiste en plaie et cicatrisation à l’institut Curie à Paris a présenté le projet KDOG. Il s’agit d’un programme de recherche reposant sur l’utilisation de l’odorat canin, dans le dépistage du cancer du sein.
Autre temps marquant, la remise des prix de l’appel à posters, récompensant les meilleurs projets des équipes hospitalières : 

Prix du jury 

1er prix CHU de Bordeaux : HypPoGyn Hypnose pré-opératoire en gynécologie
2ème prix CH de La Rochelle : La gestion des lits de l’outil statistique à l’acte de soin
3ème prix CHU de Limoges : Nov’Image Vers l’acceptation de sa nouvelle image corporelle après une mastectomie

Prix du Public

1er prix CHU la Réunion : Mu ANX Comparaison de l’efficacité de musiques sur l’anxiété préopératoire en chirurgie gynécologique
2ème prix CHU de Limoges : Nov’Image Vers l’acceptation de sa nouvelle image corporelle après une mastectomie
3ème prix CHU de Toulouse : L’hypnose propose… le corps compose

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.