L’imposant projet de l’Ile de Nantes : un CHU de 1 400 lits et places pour 2020

Regrouper toutes les activités de court séjour du CHU sur l'Ile de Nantes : un projet ambitieux auquel le CHU se préparait depuis 1999. En concertation avec les services du Ministère de la Santé, les équipes ont étudié le meilleur site : Ile de Nantes ou Saint-Herblain ? défini le périmètre des activités concernées : transfert partiel ou total ? Au final, c'est le scénario du regroupement des services de court séjour sur l'Ile de Nantes qui a été retenu. Le futur CHU comptera 1 400 lits et places. L'emménagement se fera en deux temps : à horizon 2020 pour le court séjour adultes et 2025 pour l'Hôpital mère-enfant.

Regrouper toutes les activités de court séjour du CHU sur l’Ile de Nantes : un projet ambitieux auquel le CHU se préparait depuis 1999. En concertation avec les services du Ministère de la Santé, les équipes ont étudié le meilleur site : Ile de Nantes ou Saint-Herblain ? défini le périmètre des activités concernées : transfert partiel ou total ? Au final, c’est le scénario du regroupement des services de court séjour sur l’Ile de Nantes qui a été retenu. Le futur CHU comptera 1 400 lits et places. L’emménagement se fera en deux temps : à horizon 2020 pour le court séjour adultes et 2025 pour l’Hôpital mère-enfant.

Avec le projet Ile de Nantes, le CHU joue la carte de la proximité
– avec les facultés de médecine, d’odontologie et de pharmacie, et avec les laboratoires de recherche : le CHU de Nantes est classé dans les sept premiers hôpitaux forts chercheurs, cet acquis doit être préservé en restant au contact des structures partenaires de recherche.
– avec la plate-forme logistique située à l’hôpital Saint-Jacques afin de faciliter les approvisionnements et de diminuer les distances parcourues.
– maintien d’une offre de soins publique au centre de l’agglomération nantaise, situation garantissant l’accès aux soins de proximité pour les Nantais, et le maintien du niveau d’activité du CHU
– accessibilité garantie par les transports en commun et la possibilité de stationnement adapté
– maîtrise des coûts avec la possibilité de continuer à utiliser pendant une période transitoire de 5 ans les bâtiments les plus neufs en front de Loire : l’hôpital mère-enfant, le SAMU-SMUR, le bâtiment de recherche IRT 1 et le plateau technique médico-chirurgical.

Calendrier
Ce scénario a fait l’objet d’un accord de principe de Madame la Ministre de la Santé et des Sports en janvier 2010 s’agissant du regroupement de toutes les activités de court séjour sur l’Ile Nantes à l’horizon 2020 (2020 pour le court séjour adultes et à compter de 2025 pour l’Hôpital mère-enfant). Le projet Ile de Nantes s’appuiera sur un projet médical actualisé et un nouveau dimensionnement capacitaire à communiquer à Madame la Ministre de la Santé au mois de juillet 2010.

Projet médical : Des orientations stratégiques majeures et structurantes
La CHU de Nantes a initié début 2010 sa démarche d’actualisation du projet médical intégrant à la fois les orientations retenues dans le cadre du projet d’établissement 2008-2012 mais surtout les axes majeurs déclinés dans le Plan Pluriannuel d’Equilibre et de Modernisation et le Contrat de Retour à l’Equilibre Financier.

Le projet hospitalo-universitaire et scientifique ambitieux passe par le regroupement des activités de soins, de recherche et d’enseignement sur le site de l’Ile de Nantes. L’avenir de l’établissement se décline autour des enjeux suivants :

– valoriser à la fois les activités de proximité et de recours, avec la volonté d’instaurer une dynamique sur certains segments chirurgicaux fortement concurrencés (médecine interventionnelle et chirurgie spécialisée),
– de maintenir et amplifier la dynamique des activités de recherche et d’enseignement intégré,
– privilégieR les alternatives à l’hospitalisation: développement de l’ambulatoire, développement de l’éducation thérapeutique, HAD,
– un projet intégré de territoire cohérent avec les objectifs de continuité de prise en charge (développement de l’Hospitalisation à Domicile, développement des lits d’aval, lien avec la médecine de ville, partenariat avec les établissements publics – CHT- et privés),
– s’appuyer sur des chantiers organisationnels : articulation des activités programmées et non programmées de proximité, gestion et optimisation de l’occupation des lits, ambulatoire, consultations externes,
– un projet reposant sur des évolutions des organisations internes intégrant notamment le dimensionnement des pôles.

Un projet de 1400 lits et places
Le projet médical actualisé du CHU intégrera le nouveau dimensionnement capacitaire du CHU ainsi que les principes fonctionnels retenus en tenant compte des éléments suivants :
 démographiques,
 des pratiques médicales et des modalités de prise en charge (développement prévisible des prises en charge en HAD, en HDJ, …),
 des parts de marché en matière d’activités de proximité ou de recours, locales, régionales, inter-régionales,
 de la démographie médicale,
 des nouveaux modes de financement (T2A, MIGAC, MERRI).

Les capacités en lits ont été estimées à 1400 lits et places.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.