L’info de l’AP-HP version webzine

Le 2 février 2009, l'AP-HP a lancé son webzine hospitalier pour permettre aux usagers de naviguer au coeur de l'hôpital et de la santé. L'information hebdomadaire est accessible en ligne et sur abonnement à la news letter. Objectif : mieux répondre aux besoins d'information de la population en général et des 13 000 visiteurs quotidiens de son site en particulier.

Le 2 février 2009, l’AP-HP a lancé son webzine hospitalier pour permettre aux usagers de naviguer au coeur de l’hôpital et de la santé. L’information hebdomadaire est accessible en ligne et sur abonnement à la news letter. Objectif : mieux répondre aux besoins d’information de la population en général et des 13 000 visiteurs quotidiens de son site en particulier.

Participer à la compréhension des enjeux, expliquer l’évolution des pathologies et des modes de prise en charge, associer le plus grand nombre d’usagers aux réflexions médicales et organisationnelles conduites, permettre une meilleure circulation dans une offre de soins particulièrement dense, faire connaître les innovations diagnostiques ou thérapeutiques en donnant la parole aux médecins, aux soignants et à tous les professionnels de l’hôpital qui concourent chaque jour à la qualité des soins, telle est la vocation du magazine en ligne. Conçu avec l’appui des représentants des usagers, le webzine s’adresse aux internautes intéressés par l’univers de la santé et des hôpitaux.

L’actu en 5 rubriques et un agenda
Actualisé chaque semaine, le webzine s’articule autour de 5 rubriques, comportant articles et brèves :
– Ma Santé (toutes les questions de santé)
– Sur Mesure (les modes de prise en charge)
– Innover (le progrès médical)
– Zoom (réflexion sur des sujets de société)
– Coulisses ( les activités support du soin)

Il propose, également, un Mémento des manifestations organisées par les hôpitaux de l’AP-HP, consultable par thème et par date:
– Découvrir (expos, portes ouvertes, visites)
– Apprendre (conférences, colloques, projections)
– Agir (dépistage, vaccination)
– Se divertir (concerts, animations).

Au sommaire du premier numéro, Benoît Leclercq, Directeur Général de l’AP-HP, répond aux questions de la rédaction sur la création de 11 groupes hospitaliers.
Sont aussi présentées trois applications très innovantes en chirurgie mini-invasive, ainsi que des techniques de chirurgie maxillo-faciale, ou encore les avancées thérapeutiques dans la prise en charge des TOC.
L’excellente place des hôpitaux de l’AP-HP dans le classement des centres universitaires en matière de lutte contre les infections nosocomiales, est évoquée. Claire Compagnon, représentante du Collectif Interassociatif sur la Santé, s’exprime sur l’initiative du magazine en ligne.

Centre Hospitalier Universitaire de l’Ile-de-France, assurant des missions de soins, de proximité ou de recours, mais également de recherche et d’enseignement, l’AP-HP se modernise sans cesse pour mieux répondre aux attentes de la population que ses 37 hôpitaux soignent quotidiennement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.