L’IRM partagée

4ème IRM à Brest, le nouvel appareil d'imagerie par résonance magnétique, localisé dans l'enceinte du CH de Morvan (CHU de Brest) sera utilisé alternativement chaque jour par les médecins radiologues du Service de l'hôpital Morvan et par les médecins radiologues de la Société Diamorphos qui regroupe l'ensemble des radiologistes libéraux du Finistère nord.

4ème IRM à Brest, le nouvel appareil d’imagerie par résonance magnétique, localisé dans l’enceinte du CH de Morvan (CHU de Brest) sera utilisé alternativement chaque jour par les médecins radiologues du Service de l’hôpital Morvan et par les médecins radiologues de la Société Diamorphos qui regroupe l’ensemble des radiologistes libéraux du Finistère nord.

Le parc des IRM de la métropole océane compte désormais 2 IRM au CHU de Brest, une à la clinique de Kéraudren et une à l’Hôpital d’Instruction des Armées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.