L’usager au coeur de l’hôpital

Espace de dialogue et de concertation, la commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQ)apparaît comme une nouvelle étape dans le rapprochement des institutions et professionnels de santé avec les usagers. Installée au CHU depuis le 2 décembre 2005, cette instance contribue à l'amélioration de la politique menée par l'établissement en matière d'accueil et de prise en charge.

Espace de dialogue et de concertation, la commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQ)apparaît comme une nouvelle étape dans le rapprochement des institutions et professionnels de santé avec les usagers. Installée au CHU depuis le 2 décembre 2005, cette instance contribue à l’amélioration de la politique menée par l’établissement en matière d’accueil et de prise en charge.

Le 24 mars dernier, les onze membres de la Commission se réunissaient pour la 2e fois. Parmi eux, deux représentants des usagers membres du Conseil d’administration du CHU et deux représentants de l’association « Que Choisir ? », nommés par l’Agence régionale d’hospitalisation pour une durée de trois ans.

À l’ordre du jour de cette séance
La récente rencontre avec les experts-visiteurs de la Haute Autorité de santé, la charte du patient hospitalisé, le rapport de satisfaction des usagers de l’année 2005, la communication du dossier médical, l’expérimentation du dossier médical personnalisé.

La CRUQ prévoit de se réunir quatre fois par an.
« C’est une estimation. Si le besoin s’en fait sentir, en fonction du nombre de sollicitations, nous en augmenterons le rythme, précise Philippe Brun, directeur des usagers et de la réglementation et président de la Commission.

Actuellement, la commission est encore en phase de lancement. S’il est un peu tôt pour annoncer des axes précis de travail, une chose est certaine, son action aura un impact significatif sur les programmes d’amélioration de la qualité (PAQ) concernant les droits des patients, l’accueil et la prise en charge des usagers. »

Les travaux de l’auto-évaluation et les résultats de la certification (accréditation V2) qui devraient être connus d’ici l’été constitueront avec le rapport de satisfaction des usagers de 2005 les principaux matériaux à partir desquels la commission bâtira son plan d’action.

Rappel
La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a prévu la mise en place dans les établissements de santé d’une Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQ) dont le fonctionnement a été codifié en 2005.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.