Lutte contre la douleur chronique : 1000 neurostimulateurs offerts

neurostimulateursAprès avoir remis sa 1000ème pompe à morphine en octobre dernier, Hôpital 2000, association qui fête ses 10 ans cette année, a offert son 1000ème neurostimulateur aux Hospices Civils de Lyon (HCL).

Après avoir remis sa 1000ème pompe à morphine en octobre dernier, Hôpital 2000, association qui fête ses 10 ans cette année, a offert son 1000ème neurostimulateur aux Hospices Civils de Lyon (HCL).

Les consultations douleur aux HCL
Les consultations douleur des HCL assurent près de 10 000 consultations par an pour des personnes souffrant de douleurs chroniques. Les patients arrivent souvent après une longue errance thérapeutique, lorsque de nombreux traitements médicamenteux n’ont pas réussi à les soulager durablement.
Parmi eux, environ 30% souffrent de douleurs neuropathiques, c’est-à-dire résultant d’une lésion ou d’un dysfonctionnement du système nerveux : lésions traumatiques (section de nerfs, séquelles de sciatique, traumatismes du plexus brachial ou de la moëlle épinière), atteintes liées à certaines pathologies (suite d’accidents vasculaires cérébraux, sclérose en plaque, diabète, sida, cancer) ou à leur traitement. Ces malades se plaignent d’une douleur permanente, avec parfois des paroxysmes douloureux provoquant des sensations de coups de poignard, de brûlure, de décharge électrique ; ce qui rend leur vie quotidienne extrêmement pénible.
Les consultations douleur leur proposent une prise en charge globale, incluant des approches médicamenteuses (traitement en hospitalisation ou en ambulatoire) et non médicamenteuses (sophrologie, hypnose, soutien psychologique pour gérer le retentissement de la douleur sur la vie de tous les jours).

Les neurostimulateurs, traitements non médicamenteux, sont de petits appareils portés en sautoir ou à la ceinture qui envoient un faible courant électrique à travers des électrodes collées sur la peau (neurostimulation transcutanée ou TENS). Le courant active les nerfs du toucher, c’est-à-dire des fibres nerveuses différentes de celles qui propagent la douleur. La transmission du message douloureux est ainsi filtrée au niveau de la moelle épinière et ne monte pas jusqu’au cerveau.
Les neurostimulateurs offerts par Hôpital 2000 aux consultations douleurs sont prêtés aux patients en première intention. Les malades peuvent ainsi se familiariser avec leur utilisation, et évaluer le soulagement éventuel apporté par ces appareils. Les besoins sont énormes : sur les quelque 200 neurostimulateurs offerts par l’association aux HCL à ce jour, la plupart sont en permanence en prêt.

Hôpital 2000 et les HCL
L’action d’Hôpital 2000 est très concrète : l’association collecte des fonds pour acheter des équipements (pompes à morphine, neurostimulateurs…) qu’elle offre aux hôpitaux, et qui bénéficient ainsi directement aux patients.
Depuis sa création en 1999, Hôpital 2000 a toujours été fidèle aux HCL. Les événements emblématiques, tels que la remise de la 1000ème pompe à morphine, et aujourd’hui du 1000ème neurostimulateur, sont célébrés avec les équipes du CHU de Lyon.
A ce jour, les consultations douleur des HCL ont bénéficié de plus de 160 pompes à morphine et plus de 200 neurostimulateurs offerts par Hôpital 2000, contribuant ainsi à soulager plusieurs dizaines de milliers de patients. Le 16 décembre 2010, l’association remettait 88 appareils au Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) des HCL.

Pour faire un don à Hôpital 2000
Adressez votre chèque à Hôpital 2000, 33 rue Grabriel Péri 69100 Villeurbanne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.