Lutte contre le cancer : la prévention par le théâtre

Dans le cadre de la semaine nationale de lutte contre le cancer, le CHU de Rouen s'associe au comité de Seine-Maritime de la ligue contre le cancer dans une opération originale de sensibilisation des jeunes contre le tabagisme : un spectacle interactif fondé sur des jeux théatraux.

Dans le cadre de la semaine nationale de lutte contre le cancer, le CHU de Rouen s’associe au comité de Seine-Maritime de la ligue contre le cancer dans une opération originale de sensibilisation des jeunes contre le tabagisme : un spectacle interactif fondé sur des jeux théatraux.

« Y’a pas de fumée sans feu » c’est le nom de la pièce qui sera jouée par la compagnie Café Crème. Faciliter l’accès à un spectacle, notamment pédagogique, est un autre moyen, plus vivant et plus adapté aux jeunes, d’investir dans la prévention.

Ainsi, le 29 mars, la salle de la Halle aux Toiles située au coeur de Rouen accueillera à partir de 14 heures des jeunes de 7 à 20 ans pour leur faire partager un spectacle ludique et interactif qui abordera des questions de citoyenneté : le respect des non-fumeurs dans notre société. En parallèle, des informations seront données sur les mécanismes de la dépendance, les additifs, l’industrie du tabac…

En soutien des acteurs de la compagnie café crème, des tabacologues du CHU de Rouen seront présents pour répondre aux questions du public et apporter une information sur les consultations d’aide au sevrage tabagique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.