Lutte contre l’obésité : l’exemplarité du réseau angevin

Tous unis contre l'obésité ! A Angers une coopération exemplaire réunit le public, le privé et les associations sportives : les adultes en surpoids bénéficient d’un diagnostic médical et d’un suivi au CHU et sont opérés par la clinique de l'Anjou qui réalisent 350 by-pass chaque année tandis que les mineurs sont traités exclusivement au CHU par une des rares équipes autorisées à pratiquer la chirurgie bariatrique sur les enfants et les adolescents (environ 17 opérations par an). De son côté la cité angevine, de plus en plus impliquée dans la promotion de la santé...

Tous unis contre l’obésité ! A Angers une coopération exemplaire réunit le public, le privé et les associations sportives : les adultes en surpoids bénéficient d’un diagnostic médical et d’un suivi au CHU et sont opérés par la clinique de l’Anjou qui réalisent 350 by-pass chaque année tandis que les mineurs sont traités exclusivement au CHU par une des rares équipes autorisées à pratiquer la chirurgie bariatrique sur les enfants et les adolescents (environ 17 opérations par an).
De son côté la cité angevine, de plus en plus impliquée dans la promotion de la santé, soutient le suivi médico-sportif des petits et grands en surpoids avec les ateliers passerelles animés par l’association pour l’Entraînement Physique dans le Monde Moderne (EPMM – sport pour tous 49).
Pour expliquer le déroulement des soins et  l’accompagnement personnalisé, le CHU a mis en ligne un site dédié aux enfants et adolescents en surpoids et à leur famille www.moietmonsurpoids.fr – Sur une des pages intitulées « Comment je peux retrouver le goût du sport ? », l’équipe pédiatrique, composée des Docteurs Natacha Bouhours-Nouet, Sylvie Dufresne et Dominique Weill, encourage la pratique d’activités physiques dans le cadre d’ateliers organisés exclusivement à l’attention des jeunes en surpoids, "pour qu’ils n’aient plus peur du regard de l’autre et prennent du plaisir ensemble."

L’originalité de cette approche globale n’a pas échappé à France 3 qui consacre un documentaire au réseau public-privé angevin. Le premier épisode a été diffusé le 7 janvier 2013 à 20h45, le second est programmé pour le 14 janvier même heure.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.