Lutter contre les plaies chroniques

"Harmoniser les pratiques de traitement local des plaies chroniques" Ainsi se résume la mission du groupe « Plaies et cicatrisations » créé par le CHU de Reims

« Harmoniser les pratiques de traitement local des plaies chroniques » c’est ainsi que se résume la mission du groupe « Plaies et cicatrisations » créé par le CHU de Reims.

Un poste pour deux
Sylvie Ménétrier et Laurence Lambert partagent un poste d’infirmière dédié à cette mission. Ne privilégiant ni la théorie ni la pratique, elles ont choisi de rester à mi-temps en consultation de dermatologie pour «être toujours sur le terrain et appliquer ce que nous préconisons».

L’activité du groupe « Plaies et cicatrisations »
Durant 6 mois, Sylvie et Laurence ont rencontré les cadres infirmiers et le personnel soignant des services de l’hôpital et des maisons de retraite afin d’expliquer l’aide qu’elles pouvaient apporter dans la prise en charge des escarres, des ulcères de jambes et de proposer leurs conseils en matière d’achat de matériels de prévention (matelas anti escarres…).

Avec certains services, elles travaillent sur l’évaluation des risques selon l’échelle de Norton ; méthode qui permet d’évaluer les moyens à mettre en place qu’ils soient préventifs ou curatifs.
Au quotidien elles répondent aux demandes de renseignements concernant un traitement local ou l’utilisation d’un support.
Elles organisent également des journées thématiques pour les infirmières libérales, les soignants de l’hôpital et les médecins généralistes ; l’occasion de rappeler les bonnes pratiques d’hygiène…

Bientôt, elles enseigneront dans les écoles d’infirmières et d’aides-soignantes. D’ores et déjà, elles préparent des séances de formation au sein du service de dermatologie pour les infirmières qui souhaitent s’initier au traitement des plaies. Mobiles, elles peuvent également dispenser cet enseignement dans les services à la demande des surveillantes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.