Lyon capitale de la gastronomie et siège du nouveau Centre Européen pour la Nutrition et la Santé

2 000 scientifiques internationaux réunis à Lyon à l’occasion du congrès sur l’obésité (ECO2012) ont pris part au lancement officiel du Centre Européen pour la Nutrition & la Santé (CENS), fondé deux mois auparavant par le Centre de Recherche en Nutrition Humaine Rhône-Alpes (CRNH). Ce cluster lyonnais réunit des établissements académiques, des laboratoires, des grands noms de la restauration comme l’Institut Paul Bocuse...

2 000 scientifiques internationaux réunis à Lyon à l’occasion du congrès sur l’obésité (ECO2012) ont pris part au lancement officiel du Centre Européen pour la Nutrition & la Santé (CENS), fondé deux mois auparavant par le Centre de Recherche en Nutrition Humaine Rhône-Alpes (CRNH). Ce cluster  lyonnais réunit des établissements académiques, des laboratoires, des grands noms de la restauration comme l’Institut Paul Bocuse et des industriels tel le groupe Seb.  Au cœur de ses travaux  : la nutrition, déterminant majeur de la santé de la population et ses enjeux économiques et sociétaux.  Sous la direction du Pr Martine Laville (CRNH Rhône-Alpes du CHU de Lyon), les équipes approfondiront la compréhension des pathologies liées à l’alimentation et travailleront à l’amélioration de la prise en charge des patients.
Dans cette perspective, le CENS mènera des projets de recherche pré-compétitive et appliquée avec ses partenaires publics et privés  sélectionnés pour leurs complémentarités. Objectif : proposer à terme une offre complète de services et de technologies de pointe  autour de la nutrition et organiser des formations sur mesure dispensées par des experts reconnus à l’international
En projet : un site de 6 000 m² qui ouvrira ses portes en 2015
Des investissements publics et privés. Les collectivités publiques (Conseil Général du Rhône, Grand Lyon, Région Rhône-Alpes) financeront à hauteur de 12 millions d’euros la construction d’un bâtiment de 6000m² qui regroupera les équipes de CENS et de l’Institut Européen du Lymphome (ELI) porté par le Pr. Bertrand Coiffier. Les Hospices Civils de Lyon mettent à disposition pour l’euro symbolique le terrain sur lequel sera
édifié le Centre au sein de l’Hôpital Lyon Sud. Quant aux partenaires privés ils se sont engagés à soutenir le fonctionnement de la structure de portage à hauteur de 600 000 euros sur 3 ans.
Les partenaires
Fondation Bullukian, l’Institut Mérieux, l’Institut Paul Bocuse, le laboratoire CarMeN (INRA/INSERM-Université Lyon1-INRA de Lyon), Nutrisens, Roquette et le Groupe SEB…
De statut associatif, le Centre Européen pour la Nutrition & la Santé (CENS) s’inscrit dans la continuité des actions menées ces dernières années par les  trois autres CRNH français (Pays de la Loire (Nantes), Auvergne et Ile-de-France),  du Programme national nutrition santé (PNNS) initié en 2001 et de la création plus récemment du Fonds Français pour l’Alimentation et la Santé (FFAS).
Pour en savoir plus 
 www.cens-nutrition.com
ou www.eco2012.org

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.