Lyon : le Pr Olivier CLARIS réélu à la présidence de la Commission Médicale d’Etablissement

Le 23 novembre 2015, la CME renouvelée des Hospices Civils de Lyon (HCL) s’est réunie et a élu son président, le Pr Olivier Claris, et son Vice-Président, le Dr Yves François. La première action du Président a été de saluer l’engagement des équipes de secours et des professionnels hospitaliers suite aux attentats survenus à Paris la semaine dernière.

Le 23 novembre 2015, la CME renouvelée des Hospices Civils de Lyon (HCL) s’est réunie et a élu son président, le Pr Olivier Claris, et son Vice-Président, le Dr Yves François.

C’est avec un total de 49 voix (60 médecins inscrits, 52 votants et 3 votes blancs) que le Pr Olivier Claris a été réélu à la tête de la CME ; présidence qu’il occupe depuis juillet 2009, date à laquelle il avait succédé au Pr Étienne Tissot.

Résolument décidé à poursuivre sa mission "avec la même volonté de rigueur, de transparence et de dialogue", Olivier Claris souhaite conserver une activité clinique "pour ne pas perdre de vue la réalité quotidienne du terrain". Sa première action en tant que Président a été de saluer l’engagement des équipes de secours et des professionnels hospitaliers suite aux attentats survenus à Paris la semaine dernière.
Une minute de silence a été observée en hommage aux victimes.
Le Professeur Olivier Claris dirige le service de Néonatologie et réanimation néonatale à l’Hôpital Femme-Mère-Enfant et au Centre Hospitalier Lyon-Sud.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.