Lyon : le Pr Olivier CLARIS réélu à la présidence de la Commission Médicale d’Etablissement

Le 23 novembre 2015, la CME renouvelée des Hospices Civils de Lyon (HCL) s’est réunie et a élu son président, le Pr Olivier Claris, et son Vice-Président, le Dr Yves François. La première action du Président a été de saluer l’engagement des équipes de secours et des professionnels hospitaliers suite aux attentats survenus à Paris la semaine dernière.

Le 23 novembre 2015, la CME renouvelée des Hospices Civils de Lyon (HCL) s’est réunie et a élu son président, le Pr Olivier Claris, et son Vice-Président, le Dr Yves François.

C’est avec un total de 49 voix (60 médecins inscrits, 52 votants et 3 votes blancs) que le Pr Olivier Claris a été réélu à la tête de la CME ; présidence qu’il occupe depuis juillet 2009, date à laquelle il avait succédé au Pr Étienne Tissot.

Résolument décidé à poursuivre sa mission "avec la même volonté de rigueur, de transparence et de dialogue", Olivier Claris souhaite conserver une activité clinique "pour ne pas perdre de vue la réalité quotidienne du terrain". Sa première action en tant que Président a été de saluer l’engagement des équipes de secours et des professionnels hospitaliers suite aux attentats survenus à Paris la semaine dernière.
Une minute de silence a été observée en hommage aux victimes.
Le Professeur Olivier Claris dirige le service de Néonatologie et réanimation néonatale à l’Hôpital Femme-Mère-Enfant et au Centre Hospitalier Lyon-Sud.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.