Lyon : Un déficit divisé par 4 en 5 ans et un budget consolidé en excédent

Avec un déficit du budget principal (budget hospitalier) de 21.6 M€ en 2012 contre 94,3 en 2008, les Hospices Civils de Lyon (HCL) maintiennent la trajectoire de redressement budgétaire engagée depuis 4 ans.

Avec un déficit du budget principal (budget hospitalier) de 21.6 M€ en 2012 contre 94,3 en 2008, les Hospices Civils de Lyon (HCL) maintiennent la trajectoire de redressement budgétaire engagée depuis 4 ans.
S’agissant du budget consolidé (budget hospitalier + produits de la politique de valorisation du patrimoine  + autres budgets annexes), les HCL affichent un excédent de 20,7 M€ en 2012 contre 9,6 M€ en 2011.
En millions d’euros       Résultat budget         Résultat budget consolidé
2008                              – 94.3                                         – 86.1
2009                              – 77                                            – 58.7
2010                              – 54.3                                         – 21,5
2011                              – 29.4                                         +  9,6
2012                              – 21.6                                         + 20,7
Autre bonne nouvelle : la dette des HCL continue de régresser. Après une première baisse amorcée en 2011 (913 M€ versus 922 M€ en 2010), le volume de la dette poursuit sa décroissance (891 M€ fin 2012).
La capacité d’autofinancement (CAF) continue de progresser (+ 11 M€ environ) et passe de 61 M€ à 72 M€. Quant à la dette cumulée, elle représente désormais 12,4 années de CAF contre 15 ans en 2011 et 77 ans en 2008.
« Malgré un contexte national difficile et une très forte réfaction des aides contractuelles de l’Etat (-23 M€ par rapport à 2011), les HCL tiennent leur engagement de redressement financier grâce à une politique courageuse de réorganisation et de recherche de performance médico-économique. L’établissement aura réduit le déficit de son budget principal de plus de 76% en cinq ans ! Je veux saluer l’effort de tous en la matière » commente Dominique Deroubaix, Directeur Général des Hospices Civils de Lyon.
S’agissant de l’année 2013, les perspectives connues à ce jour laissent entrevoir de nouvelles difficultés liées à l’augmentation des charges d’exploitation issues de mesures nationales réglementaires et à la politique nationale de baisse tarifaire.
Cette situation nécessitera la poursuite des efforts d’efficience engagés au cours des années précédentes. Ces efforts reposent largement sur la mise en œuvre d’opérations de réorganisation internes qui ne pourraient être menées sans un réajustement significatif et indispensable des aides contractuelles de l’Etat.
Parallèlement les HCL engageront la finalisation du projet de restructuration de l’hôpital E. Herriot et le plan de mise en conformité et de rénovation de l’hôpital pneumologique et cardiologique Louis Pradel.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.