Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Ma Santé 2022 : "Améliorer la qualité des prises en charge pour tous les patients sur tous les territoires"

Réseau CHU - lundi 24 septembre 2018. 1676 vu(s)

PHOTO AGNES BUZYN

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, présente le plan "Ma Santé 2022"

"Il ne s'agit pas d'une réforme sectorielle ou d'une recette miracle mais d'une réorganisation du système de santé dans son ensemble", affirme Agnès Buzyn. Faisant suite au discours du Président de la République mardi 18 septembre, la ministre de la Santé a présenté en détails les propositions du Gouvernement dans le cadre de la stratégie nationale de transformation du système de santé. Focus sur celles qui intéressent de près les CHU. 

Le vieillissement de la population, la forte augmentation des maladies chroniques, les progrès technologiques, les nouvelles thérapeutiques, le développement du numérique représentent aujourd'hui "autant de défis pour adapter un système de santé à bout de souffle, pensé à la sortie de la 2de guerre mondiale", a avancé la ministre, à titre de préambule. Avant de saluer l'implication des acteurs de santé, patients et citoyens dans les consultations organisées en amont du projet et de poser les grands engagements décidés par le Gouvernement. 

Favoriser la qualité et replacer le patient au cœur du soin

"Améliorer la qualité des prises en charge pour tous les patients sur tous les territoires", telle est la première des priorités qui se dessinent. Avec notamment la mise en place de parcours de soins spécifiques pour la prise en charge des maladies chroniques, à commencer par l'insuffisance cardiaque et l'ostéoporose d'ici la fin de l'année, et de la création d'un financement au forfait pour l'ensemble de ces pathologies. Ce forfait sera initié dès 2019 pour le diabète et l'insuffisance rénale chronique.

Dans le même temps, l'enveloppe allouée aux établissements hospitaliers pour favoriser la qualité sera portée à 300 millions d'euros contre 60 millions aujourd'hui. Et parce que "le patient lui-même est une source d'information précieuse sur la qualité des soins", il est prévu "de systématiser" la mesure de la satisfaction des usagers pour l'ensemble des prises en charge et de rendre publics, pour les pathologies fréquentes, les indicateurs de qualité de parcours de santé.

"Nous proposons d'intégrer les patients comme acteurs de la formation et de l'évaluation des professionnels de santé, ajoute Agnès Buzyn, et d'ouvrir d'ici 2022 d'un espace numérique de santé individuel et personnalisable pour chaque usager, lui permettant d'avoir directement accès à ses données et services de santé".

Un collectif de soins au service des patients

"Notre système de santé souffre du cloisonnement, du manque de coordination et de la mauvaise communication entre les professionnels de santé", diagnostique la ministre. L'ambition de Ma Santé 2022 est d'y remédier via la création d'un collectif de soins, associant les hôpitaux et tous les professionnels de santé, de ville et du secteur médico-social pour rassembler leurs compétences au service des patients de leur territoire.

Dans cet objectif: 1 000 Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) seront opérationnelles à l'horizon 2022 et 2 000 structures d'exercice coordonné conventionnées dans les 5 ans. A cela s'ajoutera la création de 400 postes de médecins généralistes à exercice partagé ville/hôpital.

D'autres mesures visent quant à elles à "libérer du temps médical". A savoir: la création d'une nouvelle fonction d'"assistant médical", soutien financier à l'appui, le développement du numérique (avec la généralisation de l'e-prescription d'ici 2021) et le déploiement de la télémédecine par un accompagnement territorial. 

Les hôpitaux acteurs phares d'une offre de soins de proximité et de qualité

"Chaque hôpital devra à l'avenir adapter ses organisations en fonction du type de soins délivrés", stipule la feuille de route du nouveau plan. Les activités des établissements ont été redéfinies pour s'adapter selon 3 niveaux aux besoins des territoires: soins de proximité (médecine, gériatrie, réadaptation...), soins spécialisés (chirurgie, maternité...), soins ultraspécialisés (greffes, maladies rares...).

500 à 600 hôpitaux "de proximité" devraient être ainsi labellisés d'ici 2022. Les premiers d'ici 2020. Le statut spécifique de ces établissements sera déterminé par voie législative pour en faire des lieux d'excellence  pour la médecine et pour le développement de l'exercice mixte entre ville et hôpital. 

Adapter les métiers et les formations aux enjeux de la santé de demain

"Les métiers du soin changent et les professionnels de santé, notamment les plus jeunes, n'ont plus les mêmes aspirations, relève la ministre. Pour accompagner cette évolution nous allons diversifier les modes d'exercices pour enrichir les parcours". Ce, en l'occurrence, en facilitant le développement de nouvelles compétences, les dynamiques de coopération et les formes d'exercice mixte entre la ville et l'hôpital. Avec, entre autres mesures, la modernisation du statut de praticien hospitalier, la reconnaissance statutaire de la pratique avancée infirmière...

Enfin, une volonté forte du gouvernement est aussi exprimée dans ce contexte "d'une approche renouvelée du management des ressources humaines hospitalières et de la reconnaissance professionnelle" ainsi qu'une meilleure prise en compte des représentants de la communauté médicale dans le fonctionnement des hôpitaux. 

Les CHU au coeur du projet

"Les CHU ont un rôle primordial à jouer dans le cadre de ces réorganisations", souligne la feuille de route de Ma Santé 2022. Au premier plan pour offrir des soins ultraspécialisés et donner accès aux plateaux techniques de pointe, ils participent également à la diffusion des bonnes pratiques en matière de qualité et de sécurité des soins, à la fois en tant qu'établissements référents dans leur territoire et comme lieu de formation pour les professionnels de santé, est-il rappelé. Avant de souligner que "ces missions nécessitent de nouvelles organisations" à l'heure où les CHU s'apprêtent à fêter leur 60 ans.

Rendez-vous est dores et déjà pris par le Gouvernement à cette occasion, en décembre 2018, sur la base des recommandations issues de la mission en cours sur "Le CHU de demain", pour proposer les évolutions attendues. 

Betty Mamane


Catégorie : Réseau CHU, Aménagement du territoire - Coordination des soins, Management, Relations avec les tutelles, Stratégie - Restructuration, Réseaux - filères, Labellisation, Newsletter 957 - 25/09/2018

Pour plus d’information : Réseau CHU

  • Marie-Georges FAYN / Betty MAMANE,

    GROUPE PROFESSION SANTE
    1 rue Augustine Variot
    92245 Malakoff

  • Email : infos@reseau-chu.fr

    Standard : 01 78 12 21 92


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 22 octobre : journée mondiale bégaiement
  • 24 octobre : journée Nationale de la santé des jeunes
  • 29 octobre : journée mondiale psoriasis
  • 29 octobre : journée mondiale de l'AVC
  • 6 novembre : journée nationale contre l'herpès
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  21-10-2018