Mai 2010 : Retour à l’équilibre budgétaire en 2012, comment tenir l’objectif ?

En mai, Les Echos, Le Figaro, Le Monde, La Tribune s'intéressent à la situation budgétaire des hôpitaux. Dans Le Monde - 11/05 Laetia Clavreul s'interroge sur la finalité des restructurations et revient sur le plan stratégique 2010-2014 de l'AP-HP qui prévoit le regroupement des 37 établissements en 12 groupes hospitaliers. L'enjeu : la modernisation et la rationalisation de l'offre de soins. La contrainte : le retour à l'équilibre budgétaire en 2012 qui sera difficile à atteindre, même avec le soutien de la région.

En mai, Les Echos, Le Figaro, Le Monde, La Tribune s’intéressent à la situation budgétaire des hôpitaux. Dans Le Monde – 11/05 Laetia Clavreul s’interroge sur la finalité des restructurations et revient sur le plan stratégique 2010-2014 de l’AP-HP qui prévoit le regroupement des 37 établissements en 12 groupes hospitaliers. L’enjeu : la modernisation et la rationalisation de l’offre de soins. La contrainte : le retour à l’équilibre budgétaire en 2012 qui sera difficile à atteindre, même avec le soutien de la région. La journaliste analyse les sources d’immobilisme et cite le prestige de chercheurs mondialement connus, la position de quasi monopole des services, la réticence des professeurs à changer de sites, la proximité de médecins avec les politiques. « Si tous les regards, dont ceux du ministère de la santé et de l’Elysée, son tournés vers le  »vaisseau amiral des hôpitaux », ailleurs, moins bruyamment, la restructuration est déjà bien avancée. » note la journaliste. En contrepoint, Yan Gauchard présente la thérapie de choc du CHU de Nantes : baisse de 4% de l’ensemble des dépenses en 2008, plan de départ volontaires pour 180 agents proches de la retraite remplacés par des jeunes démarrant au bas de la grille salariale et parallèlement, augmentation de l’activité. Monique Clément dans Les Echos du 14/05 mentionne le plan de retour à l’équilibre du CHU de Besançon qui prévoit de réduire ses effectifs.

Le 27 mai, toujours dans Les Echos, Vincent Collent analyse le déficit des CHU qui s’élève à 422 millions d’euros en 2009. Ce montant repris dans un rapport de la mission d’évaluation et de contrôle de la Sécurité Sociale de l’Assemblée nationale masque « deux tendances opposées ». D’un côté, les gros CHU et l’AP-HP en tête avec près de 100 millions d’euros de déficit. Hors AP-HP note le rapport « le déficit des CHRU est passé de 398 millions d’euros en 2008 à 326 millions d’euros en 2009 soit une diminution de 18% ». Le journaliste rappelle que 6 CHU sont à l’équilibre dont Toulouse et Montpellier, que certains ont « nettement redressé la barre » : Nancy, Nice, Marseille et Lyon et que d’autres ont vu leur situation aggravée : Caen, Pointe-à-Pitre, Fort-de-France. Avec un objectif de hausse des dépenses hospitalières de 2,8%, le retour à l’équilibre prévu pour 2012 ne sera pas facile à tenir. La mission réclame notamment une étude approfondie de la tarification à l’activité mise à l’index par les personnels de santé. Dans le Tribune du 10/05, Florian Degan aborde la révolution managériale et la gestion d’entreprise à l’hôpital à travers le parcours d’un conseiller en stratégie et organisation.

Les journaux s’intéressent également aux moyens d’ensemble mis en oeuvre par les hôpitaux depuis 2005 pour réduire leurs dépenses : En mutualisant leurs achats, les hôpitaux «soumis à une forte pression (…), disposent de réserves d’économie dans leurs achats » annonce Les Echos. . L’information est aussi traitée dans Le Figaro du 27/05 La première convention d’UniHA qui s’est tenue le 26/05, est l’occasion de rappeler que le groupement a mutualisé pour 1,3 milliard d’euros d’emplettes en 2010 (700 millions en 2009). Son objectif est d’atteindre un volume groupé de 70% des achats annuels globaux des hôpitaux dont le montant global s’élève à 7 milliards d’euros. « Bruno Carrière, directeur d’Uni HA estime à 8% le taux des gains réalisés en 2010 soit 102 millions d’euros. » Dans le Figaro, la journaliste Armelle Bohneust rappelle en conclusion que « Malgré toutes les centrales d’achat du monde, ils (les achats hospitaliers) ne pourront qu’augmenter étant donné le vieillissement de la population, la hausse des maladies chroniques et l’innovation technologique…

Parmi les faits marquants retenus dans la presse on citera
AFP – 5/05 Le CHU de Nancy renvoyé devant la justice après la mort d’une patiente et la querelle autour d’une facture,
AFP – 20/05 l’ouverture d’un site d’information et d’assistance en ligne pour les joueurs excessifs au CHU de Nantes

Les médias pointent aussi les nouveaux phénomènes de société et leurs conséquences sur la santé : Apéro géant abordé dans un documentaire sur France 5 et annoncé dans <//strong>Le Figaro du 25/05, les patients qui veulent devenir ami avec leur médecin sur Facebook dans Le Figaro<//strong> du 17/05.

Les médecins sont invités à prendre part aux grands débats de société «La retraite après 60 ans, est-ce grave ?» interroge Denis Peiron dans un article de La Croix du 27/05
Enfin les CHU sont également cités lorsque leurs spécialistes interviennent sur des questions de santé publique, comme par exemple la sclérose en plaque – Le Figaro 25/05 ou encore la lutte contre le tabagisme féminin, article de Pierre Bienvault dans La Croix 25/05, en résonance avec la journée mondiale sans tabac du 31 mai 2010.

Grand jeu Hospitrotter : derniers jours ! Tentez de gagnez vos vacances 100% de la Coupe du Monde sur CANAL+ et CANAL+ SPORT Relay H, un réseau très hospitalier

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.