Maladies et cancers rares : un appel d’offres pour mieux connaître les patients et leurs pathologies

Les maladies rares et les cancers rares touchent un nombre restreint de personnes qui se trouvent confrontées à des difficultés bien particulières comme l’errance diagnostique et/ou thérapeutique, ou encore à l’insuffisance d’accès aux essais cliniques. Pour mieux connaître leurs difficultés et leurs parcours et pour faire avancer la connaissance de leurs pathologies, un appel à projets est lancé auprès des professionnels de santé du Sud-ouest et d’Outre-Mer. Ces études serviront de base de réflexion à des recherches de plus grande envergure relevant de projets interrégionaux (PHRCI), nationaux, voire internationaux.

Les maladies rares et les cancers rares touchent un nombre restreint de personnes qui se trouvent confrontées à des difficultés bien particulières comme l’errance diagnostique et/ou thérapeutique, ou encore à l’insuffisance d’accès aux essais cliniques. Pour mieux connaître leurs difficultés et leurs parcours et pour faire avancer la connaissance de leurs pathologies, un appel à projets est lancé auprès des professionnels de santé du Sud-ouest et d’Outre-Mer. Ces études serviront de base de réflexion à des recherches de plus grande envergure relevant de projets interrégionaux (PHRCI), nationaux, voire internationaux.
L’appel est lancé auprès des personnels médicaux ou paramédicaux issus des 12 établissements membres du GIRCI (9 CHU et 3 CLCC des trois régions Nouvelle Aquitaine, Occitanie et DOM )et de ses Centres hospitaliers, investis dans la recherche clinique et d’innovation, qu’ils soient ou pas centres-experts. Leurs réponses groupées préfigureront les réseaux collaboratifs qui pourront être développés ou consolidés. 
Les projets ciblés sont des études cliniques pilotes, des preuves de concept, des approches physiopathologiques impliquant la personne humaine selon la définition de la Loi Jardé. Ces projets peuvent déboucher sur des essais thérapeutiques, ou pourront être des travaux portant sur des collections biologiques existantes ou des bases de données ayant un impact direct sur le patient. 
Cet appel d’offres est le fruit d’un partenariat entre le Groupement Interrégional de Recherche Clinique et d’Innovation Sud-Ouest Outre-Mer Hospitalier (SOHO) et la Fondation Maladies Rares. L’enveloppe de 350 000 € permettra de financer 7 projets à 50 000 €.
Pour toute précision 
http://www.girci-soho.fr/content/apithem-2019 
https://fondation-maladiesrares.org/la-recherche/appel-a-projets-girci-soho-fondation-maladies-rares/
Dr Christine Lassalle, Médecin délégué 
Groupement Interrégional de Recherche Clinique et d’Innovation Sud-ouest Outre-Mer Hospitalier – GCS SOHO
www.girci-soho.fr
christine.lassalle@chu-bordeaux.fr
Direction générale du CHU de Bordeaux – 12, rue Dubernat – 33404 Talence Cedex

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.