La recherche lilloise au service de la qualité de vie des patients récompensée

Trois médecins du CHU de Lille figurent parmi les 10 lauréats de l'appel à projets recherche 2019 lancé par l'association Santélys. Les prix ont été remis ce mardi 12 novembre 2019.

Trois médecins du CHU de Lille figurent parmi les 10 lauréats de l’appel à projets recherche lancé par l’association Santélys. Les prix ont été remis ce mardi 12 novembre 2019. Chaque équipe est dotée d’un financement pouvant s’élever à 30 000 € par projet pour une enveloppe globale de 120 000 €.
Parmi les 10 lauréats de cette année, les 3 projets émanant des professionnels du CHU de Lille illustrent la contribution de la recherche médicale à l’amélioration de la qualité de vie et des soins dispensés aux patients porteurs de maladies difficiles à traiter.

Dépister et prévenir  la perte de masse musculaire chez des patients atteints d’un cancer du pancréas

Plus de la moitié des patients atteints d’un cancer du pancréas sont concernés par une perte de masse musculaire ou sarcopénie. Celle-ci s’aggrave avec l’évolution de la maladie. Actuellement cette perte de masse musculaire n’est pas dépistée en pratique clinique. Pourtant, cette dernière peut provoquer une moins bonne tolérance à la chimiothérapie et une diminution de la survie des patients. L’objectif de l’étude est d’évaluer une méthode de dépistage précoce de la sarcopénie, et de déterminer l’impact d’une activité physique adaptée sur le maintien de la masse musculaire et de lutter contre l’aggravation de la sarcopénie.
Titre de la recherche : « Effet de la pratique d’activité physique adaptée sur la sarcopénie chez les patients ayant un cancer du pancréas avancé : étude ancillaire de l’étude APACaP-GERCOR « SARC-APACaP » portée par le Docteur Anthony TURPIN, service d’oncologie médicale

Mieux comprendre les causes de l’essoufflement chez des patients atteints de certaines pneumopathies

L’essoufflement est une plainte fréquente et intense des patients présentant une affection des poumons, appelée pneumopathie interstitielle. Le traitement symptomatique actuel repose sur la réhabilitation respiratoire et l’oxygénothérapie, mais les mécanismes impliqués dans cet essoufflement restent mal compris. Celui-ci est peu, voire pas du tout lié à la sévérité de l’atteinte fonctionnelle respiratoire. Les ressentis sont propres à chaque personne : oppression, respiration courte ou manque d’air, angoisse, peur, frustration… L’objectif du projet est de mieux décrire et comprendre les causes multidimensionnelles (sensorielle et affective) des difficultés respiratoires ressenties par les patients.
Titre de la recherche : «  Evaluation multidimensionnelle de la dyspnée dans les pneumopathies interstitielles diffuses idiopathiques et corrélations fonctionnelles respiratoires » pilotée par le Professeure Cécile CHENIVESSE, service de pneumologie et immuno-allergologie

Mieux comprendre les tumeurs neuroendocrines rénales pour de nouvelles recommandations de prise en charge

Les tumeurs neuroendocrines sont susceptibles de naître en tout point de l’organisme. Elles se développent rarement au niveau des reins. Le cas échéant, elles sont à l’origine d’un cancer dont la prise en charge n’est pas standardisée (chirurgie et prise en charge thérapeutique post-opératoire). Le projet vise à colliger rétrospectivement les données cliniques et biologiques des patients atteints de ce cancer très rare de nombreux centres hospitaliers afin d’étudier leur prise en charge et d’en dégager des facteurs prédictifs de la maladie.
Titre de la recherche : « Projet RenalTEN. – Caractérisation clinique, anatomopathologiqueet pronostique des tumeurs endocrines rénales » initiée par le Docteur Christine DO CAO, service d’endocrinologie, diabétologie, métabolismes
En savoir plus sur l’appel à projets de recherche Santélys
Santélys s’engage depuis 7 ans aux côtés des chercheurs pour encourager l’innovation médicale. Chaque année, l’association lance un Appel à Projets de Recherche ouvert aux équipes de recherche biomédicale publiques et privées. L’objectif de cette initiative est d’attribuer des financements pour soutenir des projets biomédicaux et/ou de développement technologique.
Les dossiers de candidature déposés ont été examinés par les comités scientifiques et stratégiques de Santélys pour aboutir à la sélection de 10 projets. Cette sélection s’est faite dans le respect des valeurs de l’Association et en vue d’améliorer la prise en charge des patients. Les projets retenus sont en lien direct avec les pathologies chroniques et les cancers, la santé à domicile et/ou numérique ainsi que la qualité de vie des patients et usagers.
Découvrez l’appel à projets 2020

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.