Marc Penaud nouveau directeur général du CHU de Toulouse

Marc Penaud a été nommé directeur général du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse, par décret du Président de la République du 11 juin 2018 publié le 13 juin 2018 au Journal Officiel. Il succède à Raymond Le Moign, nommé Directeur de cabinet d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.
Marc Penaud a été nommé directeur général du Centre hospitalier universitaire de Toulouse, par décret du Président de la République du 11 juin 2018 publié le 13 juin 2018 au Journal Officiel. Il succède à Raymond Le Moign, nommé Directeur de cabinet d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.
Marc Penaud prendra ses fonctions à la tête du CHU de Toulouse à compter du 2 juillet 2018. Jusqu’à cette date et depuis le départ de Raymond Le Moign, Anne Ferrer, directeur général adjoint, assure la fonction de directeur général par intérim, suite à un arrêté de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie.
L’ensemble de la communauté hospitalière souhaite la bienvenue à Marc Penaud

Le parcours hospitalier de Marc Penaud

Marc Penaud est diplômé de l’Institut d’études politiques de Bordeaux (1991), de l’Ecole des hautes études en santé publique (1996). Il est titulaire d’un mastère spécialisé en management technologique et innovation de l’Ecole de management de Grenoble. Il a commencé sa carrière en tant que directeur adjoint des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), de 1996 à 2003. De 2003 à 2005, il occupe le poste de directeur des finances et du système d’information au centre hospitalier (CH) de Cannes.

En 2005, il est de retour aux HUS en tant que directeur du pôle des projets, des affaires médicales et de la recherche puis en tant que directeur du pôle finances, système d’information et qualité jusqu’en 2009.
De 2009 à 2016, il est directeur général adjoint du CHU de Grenoble, où il est se consacre en particulier au développement de projets innovants.
Marc Penaud était directeur général du Groupement hospitalier régional (GHR) de Mulhouse et SudAlsace depuis janvier 2016, où il a mené à terme la fusion des établissements publics du territoire de santé de Haute-Alsace. En parallèle, et en sa qualité de responsable de l’établissement support, il a aussi conduit la mise en place du groupement hospitalier de territoire de Haute-Alsace avec le CH de Rouffach et le CH de Pfastatt (Haut-Rhin).
Il est également membre du bureau du Comité national de coordination de la recherche (CNCR) et membre du bureau de la Conférence nationale des directeurs des CH. Enfin, il a cofondé en 1997 le séminaire national des établissements de l’étude nationale des coûts (ENCC)..

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.