Mars 2010 : mois du dépistage du cancer colorectal

Désirant prendre une part active au programme national d'information sur le dépistage du cancer colorectal, les médecins et les chirurgiens de l'Imad (Institut des maladies de l'appareil digestif) du CHU de Nantes et Cap Santé Plus 44 (structure chargée du dépistage organisé sur la Loire-Atlantique) répondront aux questions du public lors d'une réunion-débat le 30 mars 2010 sur le thème sur le thème «Le cancer colorectal, parlons - en simplement».

Désirant prendre une part active au programme national d’information sur le dépistage du cancer colorectal, les médecins et les chirurgiens de l’Imad (Institut des maladies de l’appareil digestif) du CHU de Nantes et Cap Santé Plus 44 (structure chargée du dépistage organisé sur la Loire-Atlantique) répondront aux questions du public lors d’une réunion-débat le 30 mars 2010 sur le thème sur le thème «Le cancer colorectal, parlons – en simplement».

Avec plus de 37 000 nouveaux cas par an, la France est l’un des pays où le cancer colorectal est le plus répandu. Deuxième cancer chez l’homme, après celui de la prostate (60 000 cas par an) et chez la femme, derrière celui du sein (environ 42 000 cas par an), le cancer colorectal est aussi l’un des plus meurtriers. Avec près de 17 000 décès annuels, il représente la deuxième cause de décès par cancer après celui du poumon.

Depuis les années quatre-vingt, sa mortalité diminue grâce aux progrès des traitements et au dépistage. Il est en effet possible d’enrayer sa progression en identifiant la maladie à un stade très précoce de son développement et en détectant les polypes avant qu’ils n’évoluent vers un cancer. D’où l’intérêt de sensibiliser le public à l’importance du dépistage. C’est ce que proposent de réaliser les médecins et les chirurgiens de l’Imad du CHU de Nantes et Cap Santé Plus 44 en répondant aux interrogations du public le 30 mars 2010. Au propgramme : Quels sont les symptômes de cette maladie ? Quels sont les traitements possibles : la chirurgie et ses conséquences sur la qualité de vie ? La chimiothérapie, la radiothérapie et leurs effets secondaires ? Existe-t-il d’autres traitements ? Quels sont les principaux facteurs de risque ? Quelle est la cause du cancer colorectal ? Cette maladie est-elle héréditaire ? Quelle est l’importance du dépistage du cancer colorectal ?…

Renseignements pratiques
La conférence se déroulera de 17 h 30 à 19 h, amphithéâtre Paul Lemoine du CHU de Nantes
Entrée libre.
renseignements au 02 40 08 35 35

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.