Marseille obtient le label d’Institut Hospitalo-Universitaire

L'Université de la Méditerranée en partenariat avec l'Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a obtenu aujourd’hui le label d’IHU en Maladies infectieuses et tropicales, faisant partie des 6 projets d’IHU retenus par le gouvernement, parmi les 19 projets nationaux présentés dans le cadre du Grand Emprunt.

L’Université de la Méditerranée en partenariat avec l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a obtenu aujourd’hui le label d’IHU en Maladies infectieuses et tropicales, faisant partie des 6 projets d’IHU retenus par le gouvernement, parmi les 19 projets nationaux présentés dans le cadre du Grand Emprunt. 

Polmit, un ambitieux projet structurant sur la Timone

Cet IHU est dénommé Polmit.  Cet ambitieux projet s’organise autour d’un nouveau bâtiment de plus de 20 000 m2 sur le site Santé Timone. Il rassemblera les activités de soins cliniques, médico-techniques, de recherche fondamentale et clinique. 
Porté par l’Université de la Méditerranée et l’AP-HM, l’IHU associe par ailleurs deux universités, les Instituts de Recherche et les plus grands acteurs économiques du secteur des maladies infectieuses, ainsi que les trois autres CHU de l’inter-région Sud Méditerranée (Montpellier, Nice et Nîmes). Il participera au projet d’Union Pour la Méditerranée dans son volet santé avec des partenariats instaurés avec des CHU méditerranéens.
La coordination avec le Ministère de la Santé, l’EHESP, la Médecine Militaire, les associations humanitaires, la  projection avec la recherche au Sud de la Méditerranée et en Afrique ainsi que l’ouverture au public seront des points forts de l’IHU.
Il a une triple vocation :
–       des activités médico-techniques et de soins : activité ambulatoire, hospitalisation en chambres isolées réparties dans des unités distinctes pour les cas urgents, infections traditionnelles et cas chroniques dont les infections ostéo-articulaires.
–       la recherche : avec l’accueil de tous les scientifiques quelle que soit leur origine, publique ou privée
–       l’ouverture au public : expositions, vaccinations, consultations …
L’IHU Polmit a été conçu par le Professeur Didier Raoult qui en sera le coordonnateur. Responsable du Laboratoire de Bactériologie, Virologie et Hygiène de l’APHM, responsable de l’Unité de Recherche en Maladies Infectieuses et Tropicales émergentes (Urmite) et du Centre National de Référence (CNR) des Rickettsies, le Pr Raoult vient de se voir remettre le grand prix INSERM 2010.
Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille, Sénateur des Bouches-du-Rhône et Président du Conseil de Surveillance de l’AP-HM, se félicite de l’attribution de ce label, signe de la reconnaissance au plus haut niveau de la communauté scientifique et hospitalière Marseillaise. Avec l’IHU, notre ville se distingue au niveau national et international dans le domaine de la santé qui constitue un atout pour l’attractivité de la métropole et son développement économique.
Le Pr Yvon Berland, Président de l’Université de la Méditerranée, le Pr Georges Léonetti, Doyen de la Faculté de Médecine de Marseille, le Pr Guy Moulin, président de la Commission Médicale d’Etablissement de l’AP-HM, Jean-Paul Ségade, Directeur Général de l’AP-HM, et le Pr Didier Raoult et son équipe, sont très fiers de cette labellisation qui récompense l’excellence de la recherche et de l’expertise médicale de l’équipe d’infectiologie et honore l’AP-HM et l’Université de la Méditerranée.
En savoir plus : http://www.recherche.gouv.fr/cid55607/850-millions-d-euros-pour-les-6-laureats-de-l-appel-a-projets-ihu.html 
Contacts presse :
Delphine Bucquet – Université de la Méditerranée – O6  12 74 62 32
Caroline Péragut – AP-HM – 04 91 38 20 22 – dir.comm@ap-hm.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.