Marseille sur la voie du retour à l’équilibre financier

Un déficit réduit des deux tiers, une capacité de financement en croissance, un résultat d’exploitation en nette amélioration et des comptes certifiés sans réserve. L’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille a recouvré une meilleure santé financière en 2017 et affiche des « signaux très positifs pour son avenir » se réjouit Jean-Olivier Arnaud, Directeur général qui voit dans ces bons indicateurs une récompense du travail des équipes et des efforts engagés depuis 2016 au travers du contrat de retour à l’équilibre financier (CREF) et des mesures de maîtrise des charges.

Un déficit réduit des deux tiers, une capacité de financement en croissance, un résultat d’exploitation en nette amélioration et des comptes certifiés sans réserve. L’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille a recouvré une meilleure santé financière en 2017 et affiche des « signaux très positifs pour son avenir » se réjouit Jean-Olivier Arnaud, Directeur général qui voit dans ces bons indicateurs une récompense du travail des équipes et des efforts engagés depuis 2016 au travers du contrat de retour à l’équilibre financier (CREF) et des mesures de maîtrise des charges.
Le redressement financier de l’AP-HM se poursuit
Le compte de résultat principal s’établit à – 12,9M€, contre un déficit de – 41,6 M € en 2016 et de – 68,1 M € en 2015.
La marge brute non aidée, clef de financement de l’investissement, a augmenté de + 15,8 M€ entre 2016 et 2017, pour atteindre 42,2M€, contre 26,4M€ en 2016 et 11,3M€ en 2015. Cette amélioration enregistrée pour la deuxième année consécutive traduit l’amélioration économique de l’AP-HM.
Le résultat d’exploitation a progressé de 28M€ entre 2016 et 2017. Il intègre néanmoins en partie des écritures comptables conjoncturelles, certaines en lien avec la certification des comptes et la levée des réserves (pour un montant total à 10,7 M€), d’autres en lien avec une évolution favorable des conditions de marché financier (pour un montant total de 8,5 M€).

Enfin, les comptes de l’AP-HM sont certifiés sans réserve. Le cabinet Deloitte, commissaire aux comptes atteste que les écritures régulières et sincères « donnent une image fidèle des opérations de l’exercice écoulé et de la situation financière et du patrimoine de l’AP-HM ». Cette certification, gage de crédibilité très fort est de bon augure pour l’avenir de l’institution, ses relations vis-à-vis des tutelles, ses partenaires bancaires, ou pour l’examen de son projet de modernisation par le COPERMO» déclare Jennifer Huguenin, Directrice des Affaires Financières de l’AP-HM
 
Le président de la CME voit le bout du tunnel
Malgré un quotidien qui reste difficile dans les services, le Pr Dominique Rossi, Président de la CME apprécie ces signes encourageants « Le tunnel reste long mais enfin nous en imaginons le bout. Le projet de modernisation démarre, les architectes travaillent sur les sites et les commissions techniques médico administratives sont lancées. Nous avons de bonnes raisons d’espérer et nous retrouvons progressivement la confiance de nos tutelles, de l’Etat et les collectivités locales sont mobilisées à nos côtés ».

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.